RCA : l’ONU pour une nouvelle approche de stabilisation

Le Nexus humanitaire est la nouvelle stratégie du système onusien et des partenaires installés à Bangui pour sortir définitivement la Centrafrique de l’instabilité.

La formule consiste à relier l’humanitaire au développement. Elle vise à répondre aux besoins humanitaires d’urgence tout en réduisant les risques et la vulnérabilité des populations au fil du temps. Enjeu : apporter une contribution à une vision de long terme sur les objectifs de développement durable. Toute chose qui rend la paix durable.

Cette nouvelle approche est en harmonisation avec la vision du Relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA) de l’Etat et l’Initiative africaine de paix et de sécurité (IAPS) de l’Union africaine conduite par la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). En effet, les Nations unies, les humanitaires et les acteurs régionaux lieront leurs stratégies. Afin de «ne laisser personne pour compte : accomplir des résultats collectifs pour accroitre l’impact du relèvement et accélérer le progrès vers l’Agenda 2030 en RCA», comme l’indique le thème de l’atelier national de lancement du Nexus.

Situation
Pour le Premier ministre centrafricain, Simplice Mathieu Sarandji, cette approche permettra de «s’entendre afin que nous puissions nous battre d’un seul et même cœur pour mener des actions dans l’intérêt de nos populations meurtries». «L’assistance humanitaire, ce n’est pas la solution. C’est une réponse d’urgence. Donc la solution viendra bien sûr du relèvement, de la sécurité et de la réconciliation. Mais le Nexus veut mêler tout cela», explique Najat Rochdi, représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l’Onu, coordinatrice résidente du système des Nations unies, coordinatrice humanitaire et représentante du PNUD.

ZRM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *