ENTREPRISEPANORAMA

PROMOTE 2024 : lumières et teintes d’affaires du Salon

À Yaoundé, le 16 février dernier, les deux parties ont annoncé la tenue au palais des Congrès du premier forum nommé Cameroon-European Union Business Week.

 

Le Cameroun et son premier partenaire économique l’Union européenne amorcent une nouvelle phase de leur coopération. Concrètement, l’UE s’engage dans l’accompagnement d’entreprises locales dans le processus de développement. Le Cameroun quant à lui souhaite voir les entreprises européennes s’installer au Cameroun. L’ambition affichée est de passer d’une économie d’exportation brute à une économie tournée dans la transformation et l’industrie. Pour Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Économie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) il est important que le volet industriel décolle autant que celui commercial. Le point de vue est partagé par Jean Marc Chataignier, ambassadeur et chef de la délégation de l’UE.

Dans cette lancée, les deux parties organisent durant 3 jours, le premier forum Cameroon-European Union Business Week sous le thème «saisir les opportunités d’investissements et commerciales au Cameroun». Au cœur de ce forum, des échanges entre une centaine d’entreprises et une dizaine de banques d’investissements camerounaises et étrangères. Le but étant de trouver le meilleur cadre de coopération. «Nous sommes heureux de recevoir une centaine d’entreprises et leurs partenaires», se réjouit Alamine Ousmane Mey.

Intérêt
De son côté, le représentant de l’UE décline l’action qu’elle compte mener au Cameroun». Nous avons intérêt à développer les partenaires. Et l’Union européenne va mobiliser les finances de manière accrue pour appuyer le Cameroun dans son développement économique. Nous croyons que nous devons désormais faire du gagnant-gagnant», insiste-t-il. Le Minepat pour sa part mise sur le vaste potentiel qu’offre le Cameroun en matière d’investissement. Pour cela, il insiste sur l’accord de Samoa qui est le cadre juridique ou s’inscrivent les relations entre l’UE d’une part, et de l’autre part les pays d’Afrique et ceux des Caraïbes et du Pacifique.

Domaine
Ce forum, est selon le Minepat une occasion de montrer comment le gouvernement camerounais accompagne le secteur privé qui permettra au Cameroun d’atteindre son l’émergence en 2035. La rencontre de Yaoundé favorisera la tenue des rencontres B2B, BnB entre les parties. Cette démarche sectorielle permet d’explorer le secteur minier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *