Projets innovants : Plus de 85 millions pour appuyer la société civile

Sept associations camerounaises ont reçu le pactole des mains de Gilles Thibault, le 23 juillet 2019 à Yaoundé.

Poignée de mains entre une responsable d’OSC et l’ambassadeur

À la résidence de France ce jour, la feuille de présence dénombre sept organisations de la société civile. Elles ont pour noms: Unité agropastorale du Cameroun (Unipac), Association camerounaise pour le développement durable et l’innovation (Acddi), Association pour le développement intégré et la solidarité interactive, Association des réalisateurs documentaristes camerounais (Ardc), Cameroon Debate Association (CDA), Centre des ressources forestières et de formation continue, antenne Nord (Ceraf-Nord). Toutes, elles sont bénéficiaires d’un montant global de 85,5 millions de FCFA octroyés par la France en guise d’appui financier aux projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Pissca).

Présidant la cérémonie de signature des conventions y relatives, Gilles Thibault, l’ambassadeur de France au Cameroun, s’est félicité de la pertinence des thématiques présentées par les sept OSC. Concrètement, elles sont porteuses de projets dans la protection de l’environnement, la réinsertion autonomisante des déplacés internes et la participation citoyenne à la gouvernance. «Leur grande qualité dans les domaines de la citoyenneté, l’engagement personnel et leur capacité à se mettre au service du collectif ont fait de ces organisations des élues», a dit le diplomate français, faisant remarquer que les projets ont été retenus parmi les 350 en compétition.

Gilles Thibault a relevé que, conformément aux dispositions du PISCCA, ces OSC sont légalement constituées depuis au moins 2 ans. Le financement à elles alloué est compris entre 10 000 € (6 559 558 FCFA) et 40 000 € (26 238 234 FCFA). Chaque projet ne doit pas avoir une durée supérieure à 15 mois. Ces projets doivent être menés selon une approche innovante, susceptible de se reproduire à plus grande échelle.

Ils doivent également être réalisés en partenariat avec les autorités locales, en vue de compléter les actions menées par d’autres acteurs techniques et financiers.

À en croire l’ambassadeur français en fin de séjour, la France encourage les actions d’une société civile francophone décloisonnée et interactive, impliquée dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Entre 2005 et 2016, le Fonds social pour le développement et le Fonds d’appui aux sociétés civiles (SFCS) ont financé plus de 30 projets portés par des organisations de la société civile, pour un montant total de plus d’un milliard de francs CFA.

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *