Projet «Créer en Afrique centrale» : L’initiative prend corps

Lancée le 1er avril dernier, l’initiative fait partie du volet sous-régional du programme ACP-UE Culture.

 

L’information est contenue dans un communiqué publié sur le site Internet de l’Union européenne (UE) le 1er avril 2021. Selon cette source, le tout premier appel à propositions en soutien aux industries culturelles et créatives (ICC) d’Afrique centrale court déjà. Il est ouvert aux organisations légalement enregistrées dans huit pays d’Afrique centrale (Cameroun, République Centrafricaine, République du Congo, République Démocratique du Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, São Tomé-et-Principe et Tchad), apprend-on. Les entités et les organisations éligibles sont, à titre indicatif, les structures composant les différentes filières des ICC à but lucratif (dont PME/PMI, coopératives, ESS), non lucratif (les organisations de la société civile des secteurs culturels et créatives); les institutions culturelles et artistiques publiques et privées; les centres de formation publics et privés; les chambres de commerce et des métiers; les administrations publiques (locales, nationales, régionales) en charge en particulier de la culture, de l’emploi, de la formation professionnelle, du développement des entreprises et du commerce.

En perspective
Pour l’UE, «le projet Créer en Afrique centrale organisera une série d’activités d’accompagnement aux bénéficiaires de subventions pour appuyer la mise en œuvre des projets, contribuer au renforcement permanent des capacités des secteurs culturels et créatifs ainsi que des publics en Afrique centrale et la mise en réseau des acteurs soutenus. D’autres activités de sensibilisation et de promotion profiteront plus largement à l’ensemble des parties prenantes du développement culturel de la sous-région et au-delà».

Cofinancé à hauteur d’un peu plus d’un million d’euros par le Programme ACP-UE Culture, une initiative conjointe de l’UE et de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), «cet appel prévoit de soutenir des initiatives destinées à renforcer le rôle des ICC en tant qu’acteurs économiques, sociaux et culturels, dans l’objectif d’accroître des recettes économiques du secteur créatif, favoriser durablement la création d’emplois liés au secteur culturel ainsi qu’une meilleure accessibilité, reconnaissance et valorisation des artistes et de leurs œuvres».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!