Les prescriptions de l’Unoca sur la conjoncture électorale

«L’Afrique centrale connaitra en 2018 plusieurs consultations électorales. Le Cameroun abrite une élection présidentielle, le Gabon organise les législatives et les régionales, d’ici la fin d’année le Tchad tiendra les élections législatives et Sao Tome aura ses élections législatives et régionales».

François lounceny fall, Chef de l’UNOCA

Telle est le chronogramme électoral de la sous-région présenté par François Lounceny Fall, le chef du bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca). Cette situation se présente à un moment où la région est durement parsemée de crises (économique issue de la chute des cours de certaines ressources naturelles, sécuritaire entretenue par des bandes armées et paramilitaires) mais aussi des tensions sociopolitiques nées au lendemain des consultations électorales ou à la suite des revendications sociétales réprimées.

Pour le chef de l’Unoca, les pays en consultation électorales doivent garder le cap de l’apaisement et du dialogue tels qu’entamé avec les conciliabules politiques nationaux dans plusieurs pays. Il s’exprimait à l’occasion de la 73ème Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies. Le diplomate onusien a également rencontré le 26 septembre à New York la représentante spéciale du secrétaire général pour les enfants et les conflits armés. Il était question d’entrevoir la définition d’une plateforme d’action commune entre les deux bureaux à l’effet de minorer l’engagement des enfants dans les conflits armés qui minent la région Afrique centrale.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *