Port autonome de Kribi : Un 1000e navire accoste

Le «Maersk Copenhagen Singapore» a jeté l’ancre au Terminal à conteneurs le 18 novembre 2020.

 

Patrice Melom (le directeur général du PAK) et son staff, composé de Bertrand Ndi (capitaine de port) et Michael Mama (directeur des opérations), avaient la mine particulièrement heureuse ce jour. Sous leurs yeux, un porte-conteneur de 250 mètres de long a accosté ce 18 novembre 2020. Pour cet appel symbolique, une cérémonie protocolaire a été organisée au Port le jeudi 19 novembre à midi.

À cette occasion, Patrice Melom et ses proches collègues sont allés porter un toast à l’équipage du navire. Noel S. Asuncion, capitaine du Maersk Copenhagen Singapore, a été agréablement surpris par cet accueil. «Nous avons accosté la veille et personne ne nous a soufflé que nous représentions une escale symbolique pour le port de Kribi. Notre manœuvre d’accostage a été parfaite, et nous avons tout de suite eu le plaisir de découvrir un port très fonctionnel, avec des portiques fonctionnant à un rythme particulièrement satisfaisant. Nous quitterons le port de Kribi très heureux. Heureux d’avoir pu rencontrer le directeur général, d’avoir reçu un cadeau, mais surtout heureux de marquer l’histoire de ce jeune port», a-t-il déclaré.

Quant à Patrice Melom, il est très excité de compter le nombre d’escales des navires. «Nous sommes partis de 1, puis 10, 100, 500 pour arriver aujourd’hui à 1000. Le symbolisme est évident. En tout cas, c’est une véritable source de satisfaction pour l’autorité portuaire de Kribi. Il montre que le trafic augmente progressivement au port de Kribi. De plus, nos utilisateurs sont satisfaits de la qualité des services rendus dans notre port, ce qui devrait faire la fierté du Cameroun dans son ensemble.»

De plus, «les installations sont encore très limitées», précise le directeur général. Allusion a été faite notamment à la ligne de quai, à moins de 700 mètres seulement. Ainsi, «si en moins de trois ans d’exploitation, on parvient encore à immatriculer 1000 navires dans cet environnement hypercompétitif, cela signifie que le potentiel est incontestable. Les prévisions restent prometteuses, ce qui a d’ailleurs motivé les travaux d’extension en cours, à disposer de 7000 mètres de quais supplémentaires, d’une meilleure capacité de stockage et d’équipements supplémentaires». Cette 1000e escale est une bonne indication de l’attractivité toujours croissante du port de Kribi, du dynamisme de tous les acteurs de sa communauté et un gage de la confiance des acteurs clés dans le domaine du transport maritime international.

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!