Perspectives économiques : la Guinée Équatoriale identifiée comme risque

Les perspectives économiques de la Cemac pour 2019 et 2020 sont «globalement favorables. La croissance poursuivrait son redressement pour se hisser à 2,7 % en 2019 et 2,9% en 2020».

 

Ces données sont partagées par le rapport définitif de surveillance multilatérale 2018 et les perspectives pour 2019 et 2020.Toutefois, plusieurs risques pourraient obérer la réalisation effective de ces tendances prévisionnelles. La Guinée Équatoriale en constitue le premier. Ledit rapport élabore son hypothèse en ces mots: «un nouveau retard dans la conclusion du programme économique et financier de la Guinée Équatoriale avec le FMI pourrait contraindre la mobilisation des appuis budgétaires attendus par ce pays et peser sur l’atteinte des objectifs en termes de rétablissement de la position extérieure de la zone».

Précisément, la situation économique de la Guinée Équatoriale a été marquée par une sixième année de récession. Depuis 2013, ce pays connaît une croissance économique nulle. En 2018, la croissance réelle s’est établie à -3,1%, et pour les années à venir, rien ne présage une optimisation significative. Ceci est principalement dû à la poursuite de la récession dans le secteur pétrolier (10,3% après 6,5 l’année précédente), malgré la poursuite de la croissance du secteur hors pétrole (4,2% en 2018 contre 2,8% en 2017).

Les perspectives d’évolution de l’économie équato-guinéenne entre 2019 et 2020 resteraient défavorables, en raison principalement des incertitudes entourant la conjoncture du secteur pétrolier aux plans international et national. En effet, les principaux puits pétroliers sont arrivés à maturité, malgré l’augmentation des investissements dans ce secteur. Ainsi, les projections à moyen terme tablent sur une poursuite de la récession jusqu’en 2020, passant d’une croissance de -4,7% en 2019 à -2,8% en 2020. L’inflation serait en hausse sur la période, mais resterait inférieure à la norme communautaire de 3%.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *