Pêche illicite: Carton rouge au Cameroun

La commission européenne a adopté une motion de censure contre le Cameroun, accusé de ne pas lutter suffisamment contre la pêche illicite. 

L’Union européenne apostrophe le Cameroun pour la deuxième fois pour son manque de collaboration contre la pêche illicite, non règlementée et non déclarée. Le premier avertissement du genre est survenu en février 2021 sans grand changement dans l’engouement du Cameroun à combattre le fléau. Selon l’Union européenne,  le pays a d’ailleurs « continué à enregistrer des navires de pêche opérant en dehors de ses eaux sans que leurs activités ne fassent l’objet d’un quelconque suivi».

La Commission européenne a de ce fait pris un carton rouge contre le Cameroun. Elle s’en referre au Conseil des ministres européens pour placer le Cameroun sur la liste des pays «non coopérants en matière de lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée» et interdire toutes les importationsde fruits de mer pêchés dans les eaux camerounaises ou par des navires battant pavillon camerounais au sein de l’Union. Ce, alors que le pays n’exporte plus ses produits de pêche vers l’Union depuis plusieurs années pour des raisons liées au non respect des règles sanitaires.

« Nous avons une tolérance zéro pour la pêche INN et c’est pourquoi la Commission a agi fermement aujourd’hui en donnant un carton rouge au Cameroun », a déclaré jeudi dernier, le commissaire européen à l’environnement, aux océans et à la pêche, Virginijus Sinkevičius.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *