Péage automatique : Premiers tests sur la Nationale N°10

Des simulations ont eu lieu à Awaè du 3 au 19 mars 2020.

Poste de péage d’Awaè (Mefou-et-Afamba), un nouveau gadget fait partie du décor. À ce point d’arrêt obligatoire de l’axe routier Yaoundé-Bertoua (Nationale N°10), trône en effet une boîte jaune et bleue. Elle témoigne de la concrétisation du communiqué du 2 mars 2020 signé du ministre des Transports (Mintransports) portant sur les tests en environnement réel de la solution de Campost (Cameroon Postal Services) pour la sécurisation des recettes du péage routier au Cameroun.

L’exercice, écrivait alors Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, devait s’étaler du 3 au 19 mars 2020. Au ministère des Finances, l’on voit en cette innovation technologique non seulement des vertus de facilitation de la mobilité interurbaine mais aussi la traçabilité des recettes qui s’opèrent encore de main en main.

Aux manettes, il y a bien sûr la Campost. En partenariat avec d’autres, cette entreprise fait partie prenante du projet (volet collecte) lancé par le gouvernement camerounais le 15 juin 2016, à travers la procédure de sélection d’un partenaire privé. En avril 2019, le groupement Razel BEC-Egis a été retenu dans le cadre de la construction de 14 péages automatiques au Cameroun.

Les 14 postes de péages à construire et les itinéraires des routes sont les suivants : Nsimalen (Yaoundé-Mbalmayo), Mbankomo (Yaoundé-Mbankomo) ; Tiko (Douala-Mutenguene) ; Edea (Douala-Edea) ; Boumnyebel (Edea-Boumnyebel) ; Nkometou (Yaoundé-Obala) ; Bayangam (Bangangte-Bafoussam) ; Bafia (Obala-Bafia) ; Mbanga (Douala-Mbanga) ; Manjo (Mbanga-Manjo) ; Bandja (Bafang-Bafoussam) ; Matazen (Bafoussam-Bamenda) ; Foumbot (Bafoussam-Foumbot) et Dschang (Dschang-Bamougoum).

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!