Paiement de la dette intérieure: le Congo puise dans son pétrole

C’est une véritable bouffée d’oxygène pour les entreprises locales congolaises.

Le gouvernement de la République vient de décider d’éponger une partie de sa dette intérieure. «Ce paiement concerne 204 créanciers dont la facture varie entre zéro et 10 millions FCFA. Et pour cet échantillon, la somme globale estimée à payer est d’un milliard FCFA», rapporte RFI ce 23 août 2022. L’opération est rendue possible grâce aux cours favorables du pétrole sur le marché international. Ils offrent en effet une plus grande marge de manœuvre à l’État congolais en lui apportant de précieuses ressources budgétaires.

Un certain nombre de conditions administratives et fiscales sont toutefois à remplir pour pouvoir bénéficier de cette opération. Les prestataires concernés doivent notamment être à jour avec le fisc et la sécurité sociale. Par ailleurs, «chaque créancier nous apporte les documents qui sont exigés pour le paiement. L’administration s’occupe de la préparation du document constitutif du virement. Les virements iront au Trésor qui à son tour les transmettra à la Banque centrale qui se chargera du dispatching dans chaque compte communiqué à la CCA et dans l’ordre du virement», a indiqué Théodore Ikemo, directeur général de la Caisse congolaise d’amortissement.

En termes d’épaisseur de l’enveloppe, les promoteurs d’entreprises locales attendent encore davantage de l’État. Puisqu’à date, «la dette intérieure commerciale et sociale auditée et validée entre 2014 et 2019 s’élève à environ 500 milliards de francs CFA», pense savoir RFI. La somme à redistribuer par le gouvernement congolais ne représente dès lors pour certains chefs d’entreprise, que l’espoir d’une véritable relance de l’économie nationale.

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *