INTÉGRATION RÉGIONALEMAIN COURANTE

Observatoire du climat des affaires en zone Cemac : le renforcement des capacités des points focaux s’imposent

Le Commissaire en charge du département des politiques économiques, monétaires et financières de la Communauté économique et monétaire de la l’Afrique centrale (Cemac), Nicolas Beyeme Nguema a procédé le mercredi 24 janvier 2024 à l’ouverture des travaux de l’atelier portant sur le renforcement des capacités des points focaux de l’Observatoire du climat des affaires de l’institution sous régionale. Il a dénoncé les dysfonctionnements de l’Observatoire 3 ans après l’installation des points focaux.

Près de 11 ans après son lancement et 3 ans après son adoption et l’installation de ses points focaux, l’Observatoire «n’a jamais pris son envol à cause de multiples contraintes dont, un cadre institutionnel mal adapté; un manque de moyen humains et financiers; un problème méthodologique lié à la collecte des données», a dénoncé Nicolas Beyeme Nguema.

Pour améliorer cette situation et renforcer les capacités des points focaux, l’Observatoire du climat des affaires a organisé un atelier de renforcement allant du 24 au 26 janvier 2024 à Douala. L’objectif est de favoriser une meilleure connaissance de l’environnement du climat des investissements à travers la collecte, le traitement et la diffusion de l’information sur les environnements micro-écologiques et microéconomiques. Il s’agit également de fournir aux acteurs du système d’informations, la base de données référentielle nécessaire au développement des investissements et des affaires à partir des données techniques et économiques et utiles, fiables et normalisées; favoriser des échanges et des plateformes d’échanges d’expériences entre les différents intervenants publics/institutionnels et privés dans le but d’améliorer le fonctionnement et la compétitivité des filières ciblées. Pour atteindre cet objectif, la Commission de la Cemac a fait appel à l’expertise de la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi).

Diane Kenfack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *