Nigeria- Afrique du Sud : Une « folle » soirée à Mvog Ada

Dans ce quartier populaire situé dans le Vème arrondissement de la capitale politique du Cameroun, l’ambiance d’après match s’est prolongée jusqu’à tard dans la nuit à l’issue de la demi-finale remportée par le Nigeria ce 07 février face à l’Afrique du Sud.

La nuit a été courte pour de nombreux habitants du quartier Mvog-Ada. Pendant plusieurs heures, les rues sont restées prises d’assaut par des supporters des Super Eagles après la qualification en finale de la Coupe d’Afrique Côte d’Ivoire 2023 de l’équipe nationale du Nigeria. Normal, c’est dans ce quartier que se concentre la plus grande forte colonie de ressortissants de ce pays voisin à Yaoundé.

Par centaines, ils sont sortis faire la fête après avoir vécu intensément les 120 minutes qu’aura duré cette rencontre palpitante face aux Bafana Bafana d’Afrique du Sud et de la délivrance survenue à l’issue de l’épreuve fatidique des tirs au but. « Mon cœur pouvait s’arrêter. Je dis merci à Dieu », se soulage Obi Mathu, nigérian installé ici depuis près d’une trentaine d’années. L’homme en joie est assis par terre devant un restaurant à la montée du marché Mvog-Ada.

Au lieu-dit Mobil, un groupe de supporters chantent, dansent parfois même au milieu de la chaussée. Au centre d’un cercle qui s’est rapidement dessiné, un jeune homme joue d’un instrument de musique traditionnelle. Autour de lui, l’on chante du gospel en langue Ibo nous renseigne un supporter armé de son drapeau vert et blanc, les couleurs nationales du Nigeria. « Ce qu’il tape là est à peu près ce qu’on appelle ici le ‘’mbollé’’. Mais chez nous c’est de la musique gospel. Car ce soir nous remercions le ciel pour cette victoire et nous chantons en langue traditionnelle le Ibo » lance-t-il.

Un cocktail de klaxons de motos, et de voitures s’ajoute à ce vacarme dans les rues de Mvog-Ada. Torse nu, Boniface Anaje installé à Yaoundé depuis 34 ans exprime son émotion « c’était une véritable bataille. Notre équipe a su résister à cette belle équipe d’Afrique du sud. Nous sommes des géants d’Afrique et tous ceux qui avaient encore des doutes peuvent le confirmer » conclut-il.

Symbiose

Dans cette nuit de « folie » et du noir imposé par la coupure d’électricité, le snack bar du coin l’un des rares endroits éclairés est plein à craquer. Comme à l’accoutumée, des Camerounais sont aussi aux côtés de leurs homologues. Un geste que tient à souligner Elias Oguh, président de la casse Mvog-Ada et chef de la communauté nigériane. « Nous vivons ici à Yaoundé, pour certains depuis plus de quarante ans. Nous menons nos activités en harmonie avec des camerounais. Pour mon cas spécifique, je suis installé depuis trente-cinq ans. Et Dieu m’a fait grâce d’une belle femme camerounaise et nous sommes mariés depuis quinze ans. Normal ce que vous voyez ce soir, les camerounais soutiennent l’équipe du Nigeria », témoigne le spécialiste des pièces automobiles.

Certains Camerounais y voient tout le sens de l’hospitalité de leur pays qui n’établit aucune différence entre les peuples africains. « Franchement, je tiens à faire comprendre à toute l’Afrique que nous sommes des enfants d’une même mère et d’un même père. Nous sommes ici à Mvog-Ada avec les Nigérians et nous sommes fiers de leur victoire. Le plus important c’est le continent qui gagne et que la meilleure gagne pour la finale », émet William Kogne, mécanicien du coin.

L’optimisme

En écartant l’Afrique du Sud en demi-finale ce mercredi soir, les supporters des coéquipiers du phénomène Victor Osimen entrevoient de plus en plus un bel avenir pour leur sélection dans cette compétition. Presqu’à l’unanimité se voient sur le toit de l’Afrique au soir du 11 février prochain et ce peu importe l’adversaire. « Je sens que cette année c’est notre année. Nous avons une équipe solide défensivement et devant c’est autre chose. Nous sommes les rois d’Afrique. Dans cette situation, on ne choisit aucune équipe. Sure à 100% nous allons remporter » selon Obi Mathu peux avant l’issue de la deuxième demi-finale Côte d’Ivoire-RDC.

« C’est une finale qui aura une saveur particulière. Affronté la belle-famille comme on dit ici au Cameroun la Cote d’Ivoire, pays organisateur le match sera dure mais nous allons les défier dans leur stade. Mais nous aurons droit à une belle finale » pense pour sa part Mike après la qualification des éléphants 1-0 sur les léopards de la RDC.

Une soirée qui a aussi été bien arrosée à Mvog-Ada s’est poursuivie dans les snacks et bar jusqu’au petit matin.

Joseph Ndzie Effa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *