« Minga et la cuillère cassée » sur Yabadoo

Le premier film camerounais d’animation vient de rejoindre un catalogue riche de plus de 90 films et séries disponibles sur la plateforme de video Yabadoo.

C’est effectif. Depuis le 1er octobre 2019, le dessin animé « Minga et la cuillère cassée », est disponible sur la plateforme de vidéo Yabadoo. Il s’agit du fruit d’une étroite collaboration entre Films Industry, spécialisé dans la distribution des films camerounais, et MTN Cameroon.  Selon la filiale camerounaise de l’entreprise de téléphonie mobile sud-africaine, propriétaire du site de diffusion cinématographique, la disponibilité dudit film sur cette plateforme, participe d’un objectif : «MTN Cameroon s’est donné pour mission de promouvoir le cinéma local en offrant une plateforme aux producteurs camerounais où ils pourront distribuer et monétiser leurs œuvres sur Y’ello Media territoire national en un clic », indique Hendrik Kaastel, Directeur général de MTN Cameroon.

Pour Claye Edou, auteur de ce chef d’œuvre du septième art, « c’est une immense joie ». Le réalisateur se réjouit de ce lancement qui permet désormais au public de transporter, et d’admirer les prouesses de sa conception artistique à travers des smartphones, partout sur le territoire national.

Conte

L’aventure inspirée du conte camerounais « la cuillère cassée » publié en 1977 est mise en scène dans un film d’animation. Celui-ci relate l’histoire d’une orpheline dont le sacrilège est d’avoir cassé une cuillère. L’œuvre colorée de péripéties est rythmé de sonorités musicales locales.

Le «film a tout pour plaire aux jeunes » et aux adultes aussi. Depuis sa sortie officielle en 2017, le dessin animé a déjà séduit plusieurs jurys à travers le monde. « Minga et la cuillère cassée » a plusieurs récompenses en national et en international : meilleur film international au Festival Kingston en Jamaïque, meilleur long-métrage du Festival du film d’animation d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Le film compte également à son actif la Mention spéciale du Jury au Festival Écrans Noirs au Cameroun en 2018.

Joseph Julien Ondoua Owona, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *