INTÉGRATION RÉGIONALEZOOM

Miguel Engonga Obiang Eyang, secrétaire général de la Beac : le travailleur discret

Le nouveau secrétaire général de la Banque des États de l’Afrique centrale était de ceux qui ont été adoubés le 1er mars dernier par Mays Mouissi, ministre Gabonais des Finances et des participations, président en exercice du Comité de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac). Il a été nommé le 17 mars dernier au sortir du sommet ordinaire des chefs d’États de la zone Cemac.

Lire : Défis et enjeux : au-delà de la confiance

Pour avoir occupé des postes de haute responsabilité dans son pays, Miguel Engonga Obiang Eyang est dans la sphère financière de la communauté sous-régionale depuis bon nombre d’années. Il a été ministre des Finances et du Budget de la Guinée. Par la même occasion, il siège à la présidence de l’Assemblée générale des Actionnaires de la Banque de Développement des États de l’Afrique centrale (Bdeac). Il est vrai qu’il va apporter l’expérience qu’il a reçue au cours de son parcours, mais, il ne demeure pas moins que l’ancien argentier de la Guinée Équatoriale doit œuvrer dans la continuité de son prédécesseur. L’Équato-guinéen remplace le Gabonais, Désiré Guédon promu à la Banque africaine de Développement (Bad).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *