Des meubles faits à partir de bouteilles :Transformer des bouteilles en plastique en meubles à Douala au Cameroun

Partout au Cameroun, on retrouve des bouteilles en plastique vides dans les rues et dans les caniveaux.

Les bouteilles plastiques: nouvelles matières premières

Pour un jeune Camerounais, les conséquences environnementales désastreuses de tous ces déchets plastiques non recyclés ont conduit à de nombreuses nuits blanches et à un plan pour protéger l’environnement et créer des emplois pour les jeunes. Selon le ministère camerounais de l’Environnement et de la Protection de la nature, environ 600 000 tonnes de déchets plastiques ont été identifiées en 2018.

Mobilisation

De nombreuses initiatives sont en cours pour remédier à la situation. Deux entreprises privées ont retiré 1 600 kilogrammes de déchets plastiques de la rivière Wouri à Douala, la plus grande ville du Cameroun et sa capitale économique. Jauberte Djamou, qui dirige une association pour la protection des océans, organise de multiples campagnes de nettoyage et de sensibilisation dans plusieurs villes du pays. Ismael Essome Ebone, un ingénieur en environnement, a récemment aménagé à Douala.

Ici, il continue de développer une activité qu’il a commencée dans la station balnéaire de Kribi il y a quelques années à savoir la transformation de bouteilles en plastique en pirogues. Il vient d’ajouter à cette réalisation la fabrication de poubelles écologiques innovantes. Roger Milla, une légende camerounaise du football, a créé une association qui transforme les déchets plastiques en pavés, qui sont utilisés dans la construction de trottoirs et de cours d’école, par exemple.

Msouobu Gueuwou Shester Landry, 20 ans, boursier de la Mastercard Foundation du village de Bayangam dans la région de l’Ouest du Cameroun, cherche une solution à la menace du plastique depuis l’âge de 15 ans. L’année dernière, alors qu’il étudiait à l’Université Kwame Nkrumah des Sciences et de la Technologie au Ghana, lui et cinq volontaires camerounais ont lancé Bottle Furniture, une entreprise sociale qui, comme son nom l’indique, collecte des bouteilles en plastique et les transforme en meubles.

«Un rapport du ministère de l’Environnement et de la Protection de la nature montre que dans des villes comme Douala, l’accumulation de bouteilles en plastique dans les canaux fluviaux entraîne des inondations et contribue grandement à la dégradation des cours d’eau. On estime qu’il y a au moins 100 000 bouteilles en plastique qui se retrouvent dans la nature tous les jours juste à Douala, et qui proviennent principalement de la consommation d’eau minérale et de jus de fruits», a expliqué Msouobu.

Les bouteilles en plastique ne sont pas biodégradables et affectent la fertilité du sol et la vie marine et humaine, en particulier en cas d’inondation. Au Cameroun, les entreprises qui produisent des bouteilles en plastique ne les recyclent pas, car cela coute moins cher d’en produire de nouvelles. Comme moyen d’élimination, les habitants brulent les bouteilles, ce qui provoque des émanations de produits chimiques toxiques dans l’air.

Bottle Furniture prévoit de mettre en place un système de collecte des bouteilles en plastique, d’abord dans la ville de Douala puis dans d’autres villes du Cameroun. Les bouteilles collectées seront transformées en meubles pour une utilisation dans les maisons, les écoles et les bureaux.

Des volontaires ramasseront les bouteilles directement au domicile des particuliers. Selon le membre de l’équipe Arnold Kom, ingénieur en environnement et titulaire d’une maîtrise de l’Institut des sciences halieutiques et aquatiques de l’Université de Douala, la collecte dans les ménages est la première étape vers la résolution de ce qu’il décrit comme un «gros» problème. La collecte de bouteilles en plastique à usage domestique réduira efficacement, d’environ 80%, le nombre de bouteilles qui se retrouvent dans les rues.

Ingénierie

Après la collecte, les bouteilles seront réutilisées grâce à un processus de fabrication qui les prépare à être converties en meubles comme des chaises, des tables, des armoires et des lits. Les produits finis seront vendus dans une boutique d’exposition. Pour les pièces personnalisées, les clients peuvent choisir dans un catalogue selon la conception et leur budget. Chaque pièce prend quatre à cinq jours à construire et est livrée directement au domicile du client.

«Certains meubles seront nus avec les bouteilles en plastique visibles, d’autres seront habillés et certains seront une combinaison des deux. Nous prévoyons de commencer avec 50 meubles et d’augmenter ou de réduire la production en fonction du stock restant. Nous formerons les personnes qui fabriqueront les meubles», a déclaré Cédric Ingrid Biankeu, membre de l’équipe, ingénieur environnemental en gestion des pêches et des écosystèmes aquatiques, produit de l’Institut des pêches et des sciences aquatiques de l’Université de Douala.

Succès

Les produits finis seront présentés à la télévision, sur des affiches et dans les journaux, ainsi qu’à la boutique d’exposition.
Bottle Furniture a remporté l’édition 2019 de la «Resolution Social Venture Challenge», un concours qui récompense un leadership convaincant et des entreprises sociales prometteuses dirigées par des jeunes. Ces jeunes leaders et acteurs du changement ont obtenu une bourse qui comprend: un financement de démarrage; un mentorat; un accès à un réseau de jeunes acteurs mondiaux du changement.

Ces avantages leur permettront de poursuivre des projets d’impacts dans leurs communautés. Né d’une collaboration entre la Mastercard Foundation et The Resolution Project, le Résolution Social Venture Challenge, offre des opportunités d’action pour les jeunes leaders socialement responsables qui veulent créer un changement important dans leurs communautés.

«Nous espérons voir une ville plus propre avec moins de pollution et moins d’inondations», a déclaré Msouobu. «L’introduction d’un système de collecte des bouteilles à usage domestique qui crée des produits utiles et peu couteux pour les populations locales et génère des revenus pour les jeunes est une solution avantageuse pour tous».

Pius Sawa Murefu

(Correspondance particulière)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!