Me Claire Atangana Bikouna

Souvent, pour parler d’elle, certains ne peuvent s’empêcher quelques remarques sexistes, qualifiant cette avocate de «mignonne et gracieuse».

Et sa robe d’avocate: «une robe infiniment plus élégante que les robes de Messieurs ses confrères». D’autres s’attardent sur sa voix posée et son regard bienveillant qui contrastent intelligemment avec sa réputation de chien méchant. En tout cas, «c’est une guerrière», atteste l’un de ses anciens clients. Aujourd’hui, elle est bâtonnière par intérim de l’Ordre des avocats du Cameroun, suite au décès, le 4 octobre dernier, de Me Charles Tchakounte Patie. Patronne du cabinet Claire Atangana Bikouna, elle est membre de l’Union internationale des avocats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!