Martin Belinga Eboutou

À 79 ans, il est décédé le 8 mai 2019 des suites d’une longue maladie dans un hôpital de Genève (Suisse) où il a été évacué depuis plusieurs mois.

De mémoire de Camerounais, son nom a longtemps régenté le dispositif des «proches de Paul Biya » entre 1989 et 2018. À côté du chef de l’État, le défunt a officié tour à tour comme directeur du Protocole d’État et directeur du Cabinet civil. Une certaine opinion révèle que sans son feu vert, rien n’était possible à Etoudi. Ses avis étaient suivis avec attention par ceux qui aspiraient accéder au président de la République.

De quoi s’attirer les foudres de nombreuses personnes. En dépit de cette image sulfureuse, une autre opinion célèbre une personnalité iconoclaste, un esprit original qui brillait aussi bien dans l’analyse politico-diplomatique que sur les questions sociétales. Admis à faire valoir ses droits à la retraite en mars 2018, l’ancien patron de la Représentation du Cameroun auprès de l’Organisation des Nations unies à NewYork était resté, dit-on, un ami du président, dont il avait l’oreille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *