Marché des titres publics de la BEAC : 305 milliards FCFA à lever par le Cameroun

Le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) est en passe de connaître un pic dans ses transactions.

En effet, pour le compte du premier trimestre de l’année 2020, le Cameroun entend lever une enveloppe globale de 305 milliards FCFA. Cette mobilisation record de la part de ce pays pivot de l’Afrique centrale est prioritairement destinée à financer une partie du budget de l’Etat, mais surtout à achever les importants projets infrastructurels liés ou non au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2020 et à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021. Il s’agira en définitive pour les autorités camerounaises d’émettre successivement au cours du mois de janvier, février et mars prochain, des bons du Trésor assimilables (BTA) et des obligations du Trésors assimilables (OTA).

Le gouvernement camerounais a en effet fait connaître ses intentions et fait parvenir à la Banque sous-régionale d’émission de la monnaie un calendrier prévisionnel. Il en ressort qu’au cours de ce mois finissant de janvier, les autorités camerounaises sont censées avoir émis «deux bons du Trésor assimilables à 26 semaines de maturité, pour respectivement 20 et 50 milliards FCFA, puis un BTA à 52 semaines de maturité d’une valeur de 10 milliards FCFA». Pour ce qui est du mois de février, il est également prévu deux émissions de BTA à 26 et 52 semaines respectivement, pour espérer une mobilisation de 20 milliards FCFA pour chacune des opérations. Dès le 20 février prochain, le Cameroun procèdera alors à la première émission d’obligation du Trésor assimilable. De la sorte, le pays espère lever auprès des investisseurs actifs sur le marché monétaire de la BEAC, une enveloppe de 75 milliards FCFA pour une maturité de 5 ans.

En mars prochain, le Cameroun mettra également en jeu sa crédibilité auprès des investisseurs. «Deux opérations d’émissions de BTA à 26 et 52 semaines de maturité sont prévues pour une enveloppe de 40 milliards FCFA à raison de 20 milliards par opération», selon le calendrier prévisionnel. Au cours du même mois et précisément les 5 et 19 mars prochains, le gouvernement camerounais sollicitera à nouveau, par le moyen de deux Obligations du Trésor assimilables, une enveloppe de 70 milliards dont 50 milliards FCFA à 3 ans de maturité et 20 milliards FCFA à 7 ans de maturité.

Théodore Ayissi Ayissi (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *