INTÉGRATION RÉGIONALEMAIN COURANTE

Marché financier de la Cemac : vers une fusion prématurée

Au sortir de la récente réunion du Programme de réformes économiques et financières (Pref) Cemac à Douala, en début de mois, le secrétaire permanent du programme affirme que la fusion aura lieu en novembre 2018.

Une vue des travaux de Libreville

Soit plusieurs mois avant la date motivée par la même instance en février dernier et décidée par les autorités de la Cemac. Un plan d’action donnant 24 mois de préparation aux entreprises, devant se conformer à la nouvelle infrastructure financière et se coter en bourse, a été incorporé dans l’acte additionnel portant fusion du marché financier de la Cemac.

Les préalables d’adaptation des entreprises publiques et privés n’étant pas garantis, la fusion annoncée donnera sans doute naissance à une bourse détenant moins de 10 cotations boursières.

Inquiétudes
Le rapport d’évaluation de la fusion élaboré en juin 2018 montrait déjà que la date de juin 2019 ne serait pas respectée du fait du retard accumulé dans la première phase. Notamment les formalités administratives de licenciement du personnel non retenu dans les institutions appelées à disparaitre. La seconde phase liée à la restructuration de l’infrastructure «bourse, régulateur, dépositaire» pour un démarrage efficace et réussi ne peut être amorcée sans la conduite à terme de la première phase.

Qui plus est, la facture de cette rationalisation serait revue à la hausse de près d’un demi-milliard de francs CFA. Estimée à 1 milliard, l’enveloppe à réserver à l’ensemble de l’opération pointerait désormais à près de 1 milliard 500 millions de francs CFA. Un argent à acquérir.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *