Marché de l’investissement : la soutenabilité des projets désormais dans l’agenda de l’API

C’est l’un des engagements forts pris par le directeur général de l’Agence de promotion des investissements à l’occasion de la 3è édition de cet événement tenu les 9 et 10 décembre derniers par visioconférence.

«Quel soutien des banques, des organismes de financement et des établissements de microfinance aux promoteurs/porteurs de projets d’investissement visant à booster l’import-substitution au Cameroun». C’est, au mot près, la problématique qui a servi de thème central à l’édition 2020 du Marché de l’investissement (MI). L’événement alors à sa 3è session, a constitué du 9 au 10 décembre dernier, un cadre d’échange, de partage et de concertation. Au moment de clôturer les travaux tenus par visioconférence, le directeur général de l’Agence de promotion des investissements (API) a pris plusieurs engagements. Parmi ceux-ci, figure la promesse de garder «un contact étroit avec les partenaires techniques et financiers, ainsi qu’avec les administrations sectorielles parties prenantes afin qu’ensemble, nous puissions, dans la mesure du possible, (i) booster la soutenabilité et la faisabilité des projets sélectionnés et présentés pendant le Marché de l’Investissement 2020 et (ii) prendre en compte les préoccupations et les attentes exprimées à travers vos interventions, recommandations ou suggestions», a clairement laissé entendre Marthe Angeline Minja.

Toujours au rang des engagements forts pris par la direction générale de l’API, il y a celui de veiller à ce que «les observations et recommandations préconisées pendant le MI 2020 fassent l’objet d’une attention particulière, tout au moins pour ce qui concerne celles relevant directement de l’API». Et la dirigeante d’entreprise d’ajouter : «quant à celles concernant le gouvernement, les banques, les organismes financement et autres partenaires financiers, nous ferons en sorte qu’elles soient transmises fidèlement et à bonne échéance aux intéressés. En plus de cela, nous nous engageons à les soutenir autant que faire se peut en vue de leur implémentation ou mise en œuvre».

De l’avis-même de Marthe Angeline Minja, l’inscription de toutes ces actions dans l’agenda 2021 de la structure qu’elle dirige, est en réalité un hommage au travail abattu par les différents participants à cette édition du Marché de l’investissement. «Il me plaît, s’est alors félicité le DG de l’API, de constater qu’après ces deux jours, vous êtes parvenus à formuler des commentaires, des observations et des suggestions fort pertinents tout au long des différentes articulations qui ont ponctué l’agenda du MI 2020».

Dans sa lancée, le haut responsable n’a pas alors manqué de dire tous ses remerciements à ses «collaborateurs, aux consultants, experts et participants de 13 pays connectés de bout en bout -qui ont pris part au MI 2020- et qui ont bien voulu, par leurs expériences ou témoignages respectifs , enrichir les travaux y relatifs». Mais le DG de l’Api a aussi tenu à exprimer sa gratitude à l’endroit du chef de l’Etat, Paul Biya, sous le haut patronage duquel l’événement était placé. Pour le reste, la reconnaissance de la dirigeante d’entreprise est également allée à l’endroit du président du Conseil d’administration de l’API, Dr Diane Acha-Morfaw, ainsi qu’à l’égard de certains membres du gouvernement au rang desquels, le ministre des Finances et le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat.

Théodore Ayissi Ayissi (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *