Marcel Namata Diteng

Au moment où nous mettions sous presse, l’on est sans nouvelle du sous-préfet de Batibo (département de la Momo dans le Nord-ouest du pays). Victime d’un enlèvement depuis le 11 février au matin, sa voiture a été retrouvée brûlée à Batibo, avant le défilé de la Fête de la jeunesse, qu’il devait présider et qui, de fait, a été annulé.  Des nouvelles de son exécution ont foisonné. Un vidéogramme posté le même jour sur la page Facebook de Ayaba Cho Lucas,  commandant en chef de la branche armée des séparatistes anglophones semblaient confirmer  la mort de cette autorité administrative. Yaoundé, qui poursuit les recherches, a démenti par le canal du ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement. Néanmoins, le gouvernement dit prendre cela  avec le plus grand sérieux, d’autant plus que c’est le même qui avait, quelques minutes après la capture du sous-préfet, publié les images de son véhicule incinéré, et surtout une photographie de l’intéressé grillant une cigarette dans un bosquet. Les noms de ses ravisseurs, ou à tout le moins des commanditaires de l’enlèvement, sont déjà dévoilés. Il s’agit de Tenyong Mbah Divine alias Fon Neymar et Brainand Fongoh alias Fiango. Selon des sources sécuritaires, Acha Ivo, concepteur présumé du plan d’enlèvement de Batibo, est originaire du village Ashang près de Batibo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!