Maintien de la paix en RCA : Et de six pour le Cameroun

Constitué de 750 militaires et 350 gendarmes, le pays vient de déployer un 6e contingent en Centrafrique.

Remise de drapeau au commandant du contingent camerounais

C’est dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca). À la tête des troupes se trouve le colonel Samuel Tabot Orock. Selon le ministère camerounais de la Défense, ces soldats vont renforcer les 11 000 autres des Nations unies déjà présents en RCA.

Pour cela, ils ont suivi une formation de pré-déploiement, en revisitant les leçons de droit international humanitaire, de droits de l’homme et les standards onusiens en matière de maintien de la paix. À Yaoundé, lors de la remise du drapeau de la République au commandant des troupes le 3 septembre 2019, le haut-commandement l’a appelé au travail en équipe et à la discipline pour aider ce pays frère à sortir de l’impasse sécuritaire dans laquelle il se trouve depuis plus de cinq ans. Au cours de leur mission, étalée sur un an, les Camerounais auront le statut de Casques bleus de l’Onu.

En interne, le gouvernement centrafricain est également à pied d’œuvre pour renforcer les équipes sur le terrain, ceci pour créer une armée de proximité. De ce fait, plus de 500 nouvelles recrues sont en formation au camp Kassai. Elles sont outillées en droit humanitaire international, en prévention des violences sexuelles, mais aussi en techniques de combat, exercices de tir et en informatique. Le plan de renforcement des capacités des FSI prévoit, sur 5 ans, le recrutement de 2500 policiers et 2500 gendarmes.

HAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *