Louise Mushikiwabo

Depuis le 3 janvier 2019, elle a officiellement pris ses fonctions de secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Élue le 12 octobre dernier, l’ancienne ministre rwandaise des Affaires étrangères a bénéficié du soutien de la France, premier bailleur de fonds de l’OIF. À côté, il y avait aussi l’appui de l’Union africaine, présidée alors par Paul Kagamé, le chef d’État rwandais. Elle est la quatrième secrétaire générale de la Francophonie, après Michaëlle Jean (2015-2018), le Sénégalais Abdou Diouf (2003-2014) et l’Égyptien Boutros Boutros Ghali (1997-2002). Louise Mushikiwabo est appelée à donner une nouvelle impulsion à l’OIF, acteur important de la diffusion de la langue française et des valeurs francophones en faveur de la paix, de la démocratie, des droits de l’Homme et de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *