Le Cameroun lance son emprunt obligataire 2022 : à la clé 200 milliards FCFA

L’emprunt « Ecmr 6,25% Net 2022- 29 » débute ce jour pour s’achever le 25 mai prochain.

Une délégation camerounaise procède ce lundi au lancement d’un roadshow à Libreville, au Gabon, en vue de capitaliser sur la confiance des investisseurs et de faire de l’emprunt obligataire 2022 «Ecmr 6,25% Net 2022-29» un succès. Le premier après trois années d’absence sur le marché financier de la sous-région.  La délégation conduite par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze poursuivra à cet effet son opération de charme auprès des investisseurs au Congo le 17 mai prochain avant d’achever sa tournée à Yaoundé le 23 mai 2022.

Le Cameroun cherche 200 milliards de Francs CFA pour poursuivre des chantiers de développement. Cette enveloppe permettra entre autres de poursuivre la première phase de l’autoroute Yaoundé-Douala (17 milliards FCFA), les travaux de désenclavement du bassin agricole de l’Ouest (8 milliards FCFA), le bitumage des routes communales de Meyomessala, le bitumage des routes Mengong-Sangmélima (5 milliards), Foumban-Koupa Matapit (2 milliards), Awae Esse (6 milliards), Ekondo titi Kumba (3 milliards). Les autres projets concernés par ces financements sont : les travaux d’aménagement hydroélectriques de Memve’ele (5 milliards FCFA), de l’usine de pied  du barrage de Lom Pangar  (7 milliards FCFA), la construction d’une ligne de transport 400 kv Natchigal-Bafoussam (1 milliard FCFA), les travaux de sécurisation foncière des corridors de lignes du projet de renforcement et stabilisation des réseaux de transport d’électricité de Yaoundé (2,4 milliards FCFA), la phase 2 de l’extension du Port en eau profonde de Kribi (15 milliards FCFA), reconstruction de la région de l’Extrême-Nord (4,5 milliards FCFA), la reconstruction du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (10 milliards FCFA), entre autres.

180,5 milliards de Francs CFA ont déjà été trouvés à ce jour par le consortium d’arrangeurs composé d’Afriland Bourse, BGFlBourse, Société Générale Capital Securities Central Africa et Usca. Il reste à collecter 19,5 milliards de Francs CFA, mais le Cameroun n’exclut pas la possibilité d’élargir son assiette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *