Jean Claude Tsila

Dans les colonnes d’un tabloïd local, l’on a parlé du «shérif de la capitale décédé dans la soirée du 12 août 2020 des suites de maladies».

L’administrateur civil principal de 64 ans s’est éteint après 10 ans de commandement dans le très sensible département du Mfoundi. Pour certains analystes, ce n’est pas tant le souvenir d’une carrure imposante dans le giron administratif de la capitale qui fait surgir des larmes dans les yeux, que le sentiment de voir disparaitre un grand commis de l’État. Sorti de l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam) en 1982, le natif d’Oboa, village situé dans la Mefou-et-Afamba (Centre) a servi d’abord comme sous-préfet, ensuite en tant que préfet. Chef traditionnel de 3e degré, il avait atteint la limite d’âge depuis 10 ans. Malgré tout, il bénéficiait des prorogations de la part du président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!