Infrastructures : Les habits neufs du Feicom

Le nouveau siège social du Fonds spécial d’équipements et d’intervention inter-communal situé au quartier Mimboman (Yaoundé IV) a été officiellement inauguré le 6 octobre 2018 par Georges Elanga Obam, ministre de la Décentralisation et du développement local. 

Nouvel immeuble siège du Feicom à Mimboman

Cinq années et 12, 4 milliards de francs CFA ont suffi pour que le nouvel immeuble-siège du Fonds spécial d’équipements et d’intervention intercommunal (Feicom) sorte de terre. Six étages, 200 bureaux, 10 salles de réunion, 2 ascenseurs, un restaurant, une salle polyvalente et une salle de sport. Le constructeur China First Highway Engineering lui a donné une configuration de couronne. «Le bâtiment répondra aux exigences de la modernité et permettra à l’institution de garantir l’épanouissement de son personnel dont la productivité sera à coup sûr à l’image de l’immeuble», projette Philippe Camille Akoa, le directeur général du Feicom.

Le magistrat insiste également sur la nouvelle orientation du lien entre le Feicom et le public. «Les usagers occupent une place considérable tant dans la conception que dans la justification du projet», dit-il. Au-delà, le Feicom a voulu que ses lieux de service s’arriment aux orientations du «Document de stratégie pour la croissance et l’emploi». Ce document dispose en son point 167 : «en ce qui concerne les constructions civiles, le gouvernement compte doter l’administration centrale, déconcentrée et décentralisée, d’un cadre de travail adéquat, en réhabilitant et en construisant en fonction des besoins dûment évalués».

Depuis 2016, la «banque des communes» a lancé un programme de construction de ses propres immeubles à travers le pays. Trois bâtiments ont déjà été inaugurés. Primo, l’immeuble abritant les services de l’agence régionale du Feicom à Bafoussam (Ouest), inauguré le 7 mai 2016. Ensuite, une seconde agence régionale a été inaugurée le 27 avril 2017 à Ngaoundéré (Adamaoua). Tertio, le bâtiment abritant les services de l’agence régionale de l’entreprise à Maroua (Extrême-nord).
Pour le top management, la construction de ces édifices témoigne d’une chose : «la décentralisation et la promotion du développement local constituent des préoccupations au cœur de l’agenda gouvernemental et de l’action des pouvoirs publics».

Le Feicom accompagne les communes dans la réalisation de projets de développement visant l’amélioration des conditions de vie des populations à travers un appui technique et financier. Ses missions sont : l’entraide entre les communes par des contributions de solidarité et avances de trésorerie; le financement des travaux d’investissement communaux ou intercommunaux ; la couverture des frais relatifs à la formation du personnel communal et du personnel d’état-civil; la centralisation et la redistribution des Centimes additionnels communaux (CAC) et autres impôts communaux.

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *