INTEGRATION

BANDEAU-BATTLE-THE-VOICE.jpg Festi Communautes 650X91.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg visuel fotrac.jpg

Lova Nyemb-Bassong: «Le 23 juillet», fatalement

Écrit par  Patrick Landry Amouguy

Il y a un temps à tout. C’est le fil d’Ariane du premier roman que la Camerounaise vient de publier chez Edilivre en 2014.

En cinq chapitres, c’est la trajectoire d’un personnage qui est tracée. C’est le sens de toute une histoire, celle de Mahola, une femme camerounaise à l’entame de la quarantaine. Diagnostiquée d’un cancer, elle adresse une lettre à un homme qu’elle a tant aimé. La missive va passer en revue ses heures et malheurs dans les différents pays où elle a vécu y compris le Cameroun. Véritable compilation dans laquelle sont dénoncés la condition de la femme africaine, l’immigration, le sous-emploi des jeunes africains, le sous-développement, l’acculturation, l’intégration difficile des Africains, le racisme, la foi et l’amour. Sans forcer les mots, «Nous étions un 23 juillet» donne le sentiment grave d’une existence qui ne s’éloigne pas des unités de temps et d’espace savamment agencées par son auteure. Lova Nyemb-Bassong, à travers ce roman, permet de mesurer l’évolution de la société et offre un miroir où chaque jeune africain peut se reconnaître. 

L’écrivaine d’origine camerounaise (et par ailleurs animatrice d’une émission de littérature afro-caribéenne à la Radio francophone de Victoria au Canada), choisit ainsi pour la présentation de l’histoire, un ordre logique, ou plutôt psychologique idéal: elle suggère le cheminement depuis une souffrance désespérée, la désolation et ensuite l'espoir à travers la confiance en l’amour et la foi. Dans ce roman, on comprend une chose: dans la vie de tout homme, il y a toujours un jour où le destin brise notre devenir, que ce soit pour le bonheur, que ce soit pour le malheur. La leçon tient sur les 148 pages. Mahola en est l’illustration: personne avec tous les signes extérieurs de richesse, elle n’a jamais eu l’amour idéal qu’elle attendait de Kilamah, son amour de toujours. L’argent ne l’a pas protégée de la maladie, du viol, du divorce et de la tragédie de la mort tout près d'elle, à l'intérieur d'elle.  L’assistante en langue et enseignante de français au Canada dévoile que la jeune fille, dans nos sociétés africaines, peut être la proie des viols. Considérés «comme l’affaire des Blancs», ces crimes restent, pour la plupart, impunis en Afrique. Face à cela, elle dénonce la complicité de nos sociétés qui optent le plus souvent pour le silence et le secret pour garantir et protéger l’image de la famille. L’écrivaine est aussi la voix de ces filles-mères qui, enceintées très jeunes, font l’objet de railleries, d’insultes, d’abandon et parfois même de reniement des parents. Lova tire donc la sonnette d’alarme pour que la confiance, la considération et la sécurité soient établies et assurées à la femme africaine en général. Elle démontre à travers Mahola, que les Africains en Occident sont souvent rejeté d’une manière ou d’une autre, peu importe l’intelligence, le travail, les études et même le statut social. Pour cela, Lova Nyemb-Bassong explique qu'il est possible que les Africains restent chez eux pour construire et développer l’Afrique, conserver ses valeurs culturelles, protéger et mettre à profit ses richesses au lieu de s'entêter à immigrer dans un Occident qui ne leur sera pas nécessairement favorable.

Lu 626 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Panorama Portrait - Découverte Lova Nyemb-Bassong: «Le 23 juillet», fatalement