INTEGRATION

Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Monument de la Renaissance Africaine: Que vive l’Histoire du continent !

Écrit par  Didier Ndengue, à Dakar
Le monument de la Renaissance Africaine à Dakar Le monument de la Renaissance Africaine à Dakar

Une colossale statue érigée par l’ex-président Abdoulaye Wade régente la capitale sénégalaise tout en condensant le passé de l’Afrique.

198 marches. C’est la distance à parcourir pour arriver au pied du monument de la Renaissance Africaine à Dakar. Bâti sur une colline volcanique en face de la plage de Ouakam vers l’océan Atlantique, dans la capitale sénégalaise, l’une des plus grande statue de la planète ne cesse d’attirer des foules immenses de divers horizons depuis son inauguration le 3 avril 2010. Ce jeudi 3 décembre 2015, Ecclésiaste Deudjui et ses amis n’ont pas dérogé à la tradition. Après avoir grimpé les escaliers, le jeune Camerounais, de passage dans la capitale sénégalaise, s’arrête devant le message laissé par Abdoulaye Wade à l’intention de la jeunesse africaine: «Jeune d’Afrique et de la diaspora, si un jour tes pas te portent au pied de ce monument, pense à tous ceux qui ont sacrifié leur liberté ou leur vie pour la renaissance de l’Afrique», lit-on au pied de ce monument représentant un homme de bronze d’une cinquantaine de mètres de haut portant son enfant sur son biceps et tirant sa femme vers un avenir plus radieux. Toujours au pied de ce gigantesque monument, figurent les noms des pays qui ont participé à la cérémonie officielle de son inauguration. Ils sont une vingtaine. Selon des indiscrétions du musée, cette œuvre architecturale, a coûté environ 12 milliards de Franc CFA au Sénégal. On se souvient que ce budget avait été contesté à l’époque par l’opposition sénégalaise. Ce n’est pas pour autant que l’ancien président de la République, M. Wade a arrêté son chantier. Au contraire, il a élevé un monument qui fait non seulement la fierté des Sénégalais, mais aussi de la communauté noire toute entière.

 

La jeunesse africaine s’incline devant son passé

«C’est ma première fois d’y être. J’éprouve un sentiment de fierté, de panafricanisme qui m’envahi. Et surtout que le message que le président Wade a adressé à la jeunesse africaine m’a beaucoup séduit à savoir, si nous venons visiter ce monument, d’avoir un hommage bien mérité à ceux qui ont donné de leur vie pour l’unicité de l’Afrique. Ce message est fort de sens», fredonne Ivo Dicarlo, d’origine malienne. Pendant la visite, les touristes contemplent la statue de l’extérieur et de l’intérieur. Cette dernière est dotée d’un ascenseur intérieur. Après avoir acheté son ticket d’accès, Benjamin Yobouet, un jeune ivoirien, apprécie l’intérieur de l’homme de bronze: «Au premier, deuxième, et troisième étage, c’est très impressionnant. Dans l’une des salles, on voit la vie des personnages africains. On a par exemple le chef de village représenté, des artisans qui vont à la cueillette aussi et bien d’autres. C’est retracé en faite la vie de l’Afrique en quête de liberté. La vie de nos ancêtres est représentée en statuette. Dans l’une des salles, on a aussi la représentation des différents dirigeants  africains qui ont vraiment participé à la conquête de la liberté».

 

Sur les traces des héros africains 

Cœur rempli d’émotion, Ecclésiaste Deudjui n’a pas pu se contenir. Des larmes de joie coulent soudainement de ses yeux. «Franchement j’ai eu beaucoup d’émotion à l’intérieur de ce monument parce que c’est un musée très intéressant pour la jeunesse africaine et pour les générations à venir. Déjà, la femme qui regarde la direction de l’Île de Gorée, qui était la porte des esclaves, le symbole de l’homme qui est tout-puissant, avec sa musculature, représente la force de la jeunesse africaine. Le symbole du bébé qui veut dire qu’il y aura encore des gens derrière nous qui continueront à construire notre continent. C’est vraiment très émouvant. Les tissus d’Angola, les pères fondateurs comme les Kwameh N’Krumah, et beaucoup d’autres personnages sont représentés. Il y a trop d’émotion à l’intérieur de ce moment», se réjouit le Camerounais. 

Aristides Honyiglo de nationalité togolaise, quant à lui, trouve que le monument de la Renaissance Africaine, est une belle initiative à la fois symbolique, et représentative de l’histoire africaine. Avant, se souvient-t-il, «il n’y avait rien qui représentait la force intérieure de l’Africain. Nous avons toujours été marginalisés, mais avec ce monument, nous avons quelque chose qui nous touche au cœur et qui fait que nous aussi, nous pouvons nous levé et être parmi les autres nations des autres continents. Tout africain qui vient ici, se sent élevé, il sent qu’il y a une force intérieure en Afrique». Didier Makal, de la République démocratique du Congo (RDC) pour sa part, argumente: «C’est très impressionnant, très intéressant à l’extérieur et à l’intérieur. Les leaders de la liberté et de la libération africaine y sont représentés. Ils sont plusieurs: Lumumba, Nelson Mandela, Senghor, Abdoulaye Wade,… A partir d’ici, on constate que le Sénégal comprend le sens de mémoire et aussi de grandeur africaine».

Lu 1045 fois

Éléments similaires (par tag)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Panorama Portrait - Découverte Monument de la Renaissance Africaine: Que vive l’Histoire du continent !