ENTREPRISEPANORAMA

Hydrocarbures : la Sonara a un nouveau Directeur Général*

Harouna Bako a été porté à ce poste ce 9 février à l’issue d’un conseil d’administration extraordinaire de la Société Nationale de Raffinage tenue à Limbé

Le Minee  avec le nouveau DG 

La Société nationale de Raffinage a son nouveau dirigeant. Harouna Bako puisqu’il s’agit de lui  vient d’être porte à la tête de cette entreprise parapublique du secteur des hydrocarbures. L’ancien directeur général de la Cameroon Oil Transportation Company(COTCO), Harouna Bako  a immédiatement été installé par le ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba. Qui dans son propos d’installation a indiqué le rôle important que doit jouer cette entreprise dans le processus de développement du Cameroun. » La responsabilité de cette structure est grande dans le processus qui doit conduire notre pays vers l’émergence à l’horizon 2035″ a t’il rappelé. Une nomination qui intervient dans un contexte marqué par une récente augmentation des prix des carburants à la pompe. « Le Président de la République Paul Biya a instruit le gouvernement de tout mettre en œuvre pour accélérer le processus de reconstruction de cette importante société qui est le gage de notre indépendance énergétique en matière d’approvisionnement en produits pétroliers » a-t-il précisé.

Ainsi, plusieurs défis attendent le  nouveau directeur général dont le séjour ne sera pas de tout repos. Outre la restructuration de l’entreprise, la reprise des approvisionnements du marché national en produits pétroliers à travers les opérations d’importations, mais aussi et surtout l’accélération du processus de reconstruction de la SONARA afin de raffiner le pétrole brut produit localement.

Notons que depuis le samedi 04 février 2024, une hausse de 15% sur les produits d’hydrocarbures est en vigueur au Cameroun. Le litre du Super coûte désormais 840 FCFA contre 730 F avant soit une augmentation de 110 FCFA. Pour le gasoil le litre s’établit à 828 FCFA contre 720 soit 108F d’augmentation selon le communiqué du secrétaire général des services du premier ministre.

Une décision prise au sortir d’une réunion tenue le 03 février dernier. Elle a réuni autour de la table dans la salle de conférence de la Csph( Caisse de stabilisation des prix d’hydrocarbures), plusieurs membres du gouvernement ainsi que des représentants des syndicats et des forces de l’ordre.

 » Nous avons constaté qu’il fallait procéder à ce réajustement afin de diminuer les droits de la subventions » faisait savoir Luc Magloire Mbarga Atangana le ministre du Commerce.

Dans la même veine son homologue des l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba notait que  » l’Etat enregistre un manque à gagner de 25% ceci du fait de la dépendance vers l’extérieur en matière d’importation des produits pétroliers » d’où l’impératif de la remise a flot de la Sonara. Société dont une bonne partie de ces unités avaient été ravagées  par un incendie le 31 mai 2019.

Joseph Ndzie Effa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *