Hausse de 13,5% des émissions par adjudication organisées par la Beac

La Beac vient de rendre public son «Rapport de politique monétaire». Entre autres données contenues dans ledit document disponible depuis le 25 novembre dernier, il y a celles relatives au comportement du marché des titres publics entre juillet 2019 et juillet 2020.

Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Béac

Pour ainsi dire, la banque centrale note avec satisfaction, qu’au cours de la période sous revue, les pays de la Cemac ont continué de recourir à sa plateforme monétaire pour des opérations de levée de fonds. Et de fait, «les émissions par adjudication organisées par la Beac ont poursuivi leur tendance haussière (13,41%), passant de 2530,6 milliards FCFA entre juillet 2018 et juillet 2019, à 2870,1 milliards FCFA sur la période allant de juillet 2019 à juillet 2020», précise alors le Rapport de politique monétaire.

De façon concrète, la Beac fait comme observation que cette tendance est le résultat de «192 appels d’offres, dont 2 008,6 milliards FCFA en Bons du Trésor assimilables (BTA) et 861,5 milliards FCFA en Obligations du Trésor assimilables (OTA)», renseigne aussi le rapport. Mais en le parcourant, on apprend également qu’«à l’instar du compartiment primaire, le marché secondaire des titres publics a aussi connu un frémissement avec 172 opérations d’achat-ventes de titres enregistrées entre juillet 2019 et juillet 2020, pour un montant nominal de 392,54 milliards, échangés à 393,2 milliards FCFA».

Pour expliquer cette bonne dynamique malgré une conjoncture internationale et régionale difficile, la Beac se contente de faire valoir que «les effets de la crise sanitaire liée à la Covid-19, conjugués avec le recul des cours des principaux produits exportés par les pays de la Cemac, n’ont commencé à se manifester qu’à partir du début du deuxième trimestre 2020».

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!