Grégoire Owona

 

C’est lui l’actuel secrétaire général adjoint du Comité central du RDPC. La semaine dernière, il a été accusé de détenir «les vrais» PV de la présidentielle de 2018. L’homme politique a répondu et exigé des excuses à l’auteur de cette rumeur. «Je vous saurais gré de bien vouloir présenter vos excuses aux Camerounais à qui vous avez menti, pour ce que vous racontez sur moi et qui est tout simplement faux et pure invention: je n’ai pas un domicile à Paris et il n’y a pas eu de perquisition dans l’un de mes domiciles ici ou ailleurs; il n’y a donc pas eu un milliard FCFA en devises retrouvés, il n’y a ni 32 PV de l’élection présidentielle retrouvés ni une histoire de PV me concernant», écrit-il, pour triompher sur la scène publique, après avoir clairement identifié le coupable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *