Gouvernance locale : Le PNFMV outille les élus municipaux

À Yaoundé, du 16 au 20 septembre 2019, le Programme national de formation aux métiers de la ville (PNFMV) a ouvert une session de formation dans le but d’édifier les maires et leurs adjoints sur les enjeux de la décentralisation.

Inscrite dans le cadre du programme gouvernemental de renforcement des capacités des élus locaux, personnels communaux et tous les acteurs impliqués dans le processus de décentralisation, l’activité est menée par le Programme national de formation aux métiers de la ville (PNFMV).Léonard Bomba, précise: «Il s’agit d’un concept qui renvoie à la maîtrise d’œuvre communale. Il est temps que les communes maîtrisent leur environnement urbain et les services qu’elles sont censées offrir aux populations. Les formations vont de l’administration à la technique, et de l’ingénierie technique à l’ingénierie financière». Le coordonnateur du PNFMV ajoute: «Pour que la ville émerge, bouge et change positivement, il y a lieu de développer des mécanismes d’auto promotion qui s’adressent principalement aux autorités locales et donnent de fortes indications en faveur de la politique de développement des communes, par les communes et pour les communes».

Dans le fond, le tout est à comprendre à l’aune de la décentralisation. Au moment où des compétences de l’État ont déjà été transférées aux communes, la capacité des mairies et des autres acteurs à pouvoir jouer efficacement leur rôle dans cette décentralisation est à interroger, malgré des avancées. Aussi, la formation évoquée supra est dispensée aux élus locaux non seulement pour qu’ils comprennent mieux le processus de décentralisation, mais aussi pour qu’ils prennent connaissance de leur rôle. Ainsi, les schémas pratiques offerts durant la session ont été orientés vers l’élaboration des stratégies de gouvernance au niveau local (analyse de la situation, détermination des problèmes majeurs, des enjeux et des défis à surmonter).

Le PNFMV est un organe de formation-action pour les élus, les managers et les personnels municipaux camerounais. Il a été mis en place en 2004 par les acteurs de la décentralisation et du développement local/urbain au Cameroun, selon un modèle inclusif et partenarial, innovant et prospectif. Il regroupe trois entités: le gouvernement comme maitre d’ouvrage, à travers le ministère de l’Habitat et du Développement urbain et le ministère de la Décentralisation et du Développement local; les autorités locales, à travers leur association faitière, les Communes et villes unies du Cameroun (Cvuc); le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *