PANORAMAUncategorized

Fusion CEEAC-Cemac : La Communauté économique des Pays des Grands Lacs (CEPGL) intègre le processus

Le processus de rationalisation des Communautés économiques régionales en Afrique centrale placé sous la Présidence dédiée de Son Excellence Paul Biya, Président de la République du Cameroun, vient de franchir un nouveau cap avec l’intégration de la Communauté économique des Pays des Grands Lacs (Burundi, RDC et Rwanda) au processus de fusion de la CEEAC et de la Cemac. Autrement dit, la fusion en cours ne concernera pas que la CEEAC et la Cemac, mais également la CEPGL.

La délégation du secrétariat technique du CopilCer-AC et le secrétariat exécutif permanent au siège de la CEPGL à Gisenye au Rwanda

Suite aux instructions du ministre burundais des Affaires étrangères au Secrétariat exécutif permanent de la CEPGL, le ministre Alamine Ousmane Mey, Président du Conseil des ministres du COPILCER-AC, vient de dépêcher auprès des institutions et des États membres de la CEPGL (Burundi, RDC, Rwanda) une mission de travail du Secrétariat technique conduite par le Dr Patrice Libong Badjan, Coordonnateur dudit Secrétariat. Cette mission a séjourné dans les Grands Lacs du 17 avril au 4 mai 2023 avec pour objectif la rencontre des autorités des trois pays membres de la CEPGL (Burundi, RDC, Rwanda) et les institutions de la CEPGL que sont le Secrétariat exécutif permanent, SINELAC, EGL, BDEGL en vue de l’intégration de cette Communauté au processus de fusion des CER en cours en Afrique centrale.

Cette évolution fait suite aux résolutions de la 5ème réunion du Conseil des ministres du COPILCER-AC tenue les 11 et 12 août 2022. Ce Conseil composé des ministres des 11 États de l’Afrique centrale en charge de l’Intégration régionale, des Affaires étrangères et des finances avait validé le projet de Traité constitutif de la nouvelle Communauté économique régionale devant remplacer la CEEAC, la Cemac et la CEPGL. Les ministres avaient transmis ledit projet de Traité validé avec avis favorable au Président dédié Son Excellence Paul Biya en vue de son adoption par les chefs d’État de l’Afrique centrale au cours d’un Sommet conjoint CEEAC/CEMAC/CEPGL qui doit consacrer la naissance de la nouvelle Communauté économique régionale de l’Afrique centrale en cette année 2023.

Au cours également dudit Conseil, les ministres avaient recommandé qu’avant l’organisation par le Président Paul Biya du Sommet conjoint, que les actions ci-après, soient menées à savoir: l’élaboration du Plan de transition du passage des anciennes Communautés économiques régionales à la nouvelle Communauté et l’intégration de la CEPGL dans l’architecture de la nouvelle Communauté économique régionale.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ces recommandations, le ministre burundais des Affaires étrangères, Président du Conseil des ministres de la CEPGL a instruit le Secrétariat exécutif permanent de la CEPGL d’autoriser le Secrétariat technique du COPILCER-AC a effectué une mission de travail au sein de toutes les institutions de la CEPGL en vue de collecter les données pour l’intégration de celle-ci à la nouvelle architecture institutionnelle de l’Afrique centrale. Ceci en attendant la décision de l’instance décisionnelle de la CEPGL à savoir la Conférence des chefs d’État comme ce fut le cas pour la CEEAC et la Cemac dont les Présidents en exercice ont signé le 31 mars 2015, une décision conjointe portant création, organisation et fonctionnement du Comité de Pilotage de la Rationalisation.

Cette intégration de la CEPGL au processus de rationalisation des CER engagé en Afrique centrale illustre la détermination des pays de l’Afrique centrale à mettre sur pied une seule et unique Communauté économique régionale au sein de la sous-région, en remplacement des trois anciennes CER que sont la CEEAC, la Cemac et la CEPGL, conformément aux prescriptions de l’Union africaine.

Bobo Ousmanou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *