Forum: réflexion sur le repositionnement des PME

La recherche des solutions pour faire face à un environnement de plus en plus dynamique et concurrentiel est au centre de la 4e édition des Journées nationales des petites et moyennes entreprises qui s’ouvrent ce 19 décembre à Yaoundé.

La recherche des solutions pour faire face à un environnement de plus en plus dynamique et concurrentiel est au centre de la 4e édition des Journées nationales des petites et moyennes entreprises qui s’ouvrent ce 19 décembre à Yaoundé.

Comment se faire une place dans un environnement des affaires de plus en plus mondialisé (et donc concurrentiel) et à la fragmentation des marchés qui accroît considérablement la variété des produits et des services offerts? C’est à cette réflexion que le ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa) invite les participants (dirigeants d’entreprises, porteurs de projets de création de sociétés, institutions publiques d’accompagnement des PME) à la 4e édition des Journées nationales des PME (JNPME) qui se tiennent du 19 au 21 décembre au Palais des congrès de Yaoundé.

Même si la préoccupation parait sous-jacente, le thème principal des JNPME étant «Promouvoir l’entrepreneuriat et les PME innovantes pour une croissance forte et inclusive», la question sera au cœur des débats. Car, une entreprise incapable de faire face à la concurrence ne peut contribuer à la croissance. «Promouvoir l’entrepreneuriat et les PME innovantes pour une croissance forte et inclusive», revient de ce fait d’abord à «promouvoir l’entrepreneuriat et les PME», capables de se réinventer en fonction de l’évolution de l’environnement mondial des affaires.

Thématiques

Dans l’éditorial qu’il signe à l’occasion, le Minpmeesa le confirme d’ailleurs: «comme plusieurs (PME) font face à de nouveaux concurrents dont les coûts de production sont inférieurs ou encore qui opèrent dans un cadre réglementaire moins contraignant, l’innovation ne peut plus être considérée seulement comme une stratégie, mais comme un facteur de survie au quotidien», écrit Laurent Serge Etoundi Ngoa. Face à ces enjeux multiples, le Minpmeesa «a trouvé opportun d’orienter les thématiques de la 4ème édition des Journées Nationales de la Petite et moyenne  entreprise vers la promotion de l’entrepreneuriat et la modernisation technologique et organisationnelle des entités économiques, notamment pour: répondre aux exigences de la mondialisation en matière de qualité, de coût et de délais, développer de nouveaux processus métiers, accroître l’offre locale des biens et services, réaliser des gains de productivité, stimuler la croissance économique».

La question est d’ailleurs cruciale pour un pays comme le Cameroun où les PME constituent près de 90% du tissu industriel. Pour poursuivre le débat durant les trois jours des JNPME, des tables rondes, ateliers et séminaires sont programmés. Il y aura par ailleurs des expositions comprenant des stands d’information ouverts au grand public, des rencontres B2B et G to B, une animation d’un village de l’innovation et une cérémonie des awards pour primer les best off de l’innovation des jeunes entrepreneurs logés pour la plupart dans les centres d’incubation. Le tout, comme lors des éditions précédente, dans une ambiance d’un mini forum d’affaires, avec en prime pour cette édition, une forte connotation de promotion de l’innovation et de la digitalisation des PME dans toute leur dimension.

Aboudi Ottou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!