Financement des économies: Afriland First Bank en prospection au Tchad 

Le projet de développement d’une filiale de la Banque à Ndjamena a aussi été abordé le 11 mai dernier avec le ministre tchadien des Finances et du Budget.

«Le Tchad est un bon risque à prendre». Célestin Guela Simo tient ces propos ce 11 mai 2022 alors qu’il conduit à Ndjamena une délégation d’Afriland First Bank Cameroun. Le déploiement de l’institution bancaire camerounaise en terre tchadienne a donné lieu à une audience avec le ministre des Finances et du Budget. Le directeur général d’Afriland First Bank a ainsi pu confier à Tahir Hamid Nguilin son sentiment au sujet de son pays. À savoir que «le Tchad est un pays qui regorge d’énormes potentialités économiques». Puisqu’à en croire le dirigeant de banque, «c’est un marché aux perspectives d’évolution prometteuse qui bénéficie d’un positionnement géostratégique unique, avec une population jeune et dynamique».

Afriland First Bank passe déjà, selon ses dirigeants, pour être le premier créancier des États de l’Afrique centrale. L’arrivée en Ndjamena des dirigeants de cette institution bancaire s’inscrit dès lors dans le cadre du renforcement de ce leadership. Les entretiens avec le ministre tchadien des Finances et du budget ont ainsi permis de s’appesantir sur le besoin «de financement des économies pour booster la relance postCovid-19 et accompagner les différents acteurs économiques du pays». Le ministère tchadien des Finances et du budget indique alors qu’une option sérieuse a été envisagée au sujet du «projet de développement de la First Bank au Tchad». Et que les «les deux parties se sont montrées optimistes sur la concrétisation de ce projet».

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *