Financement du commerce : Afreximbank installe son Bureau régional à Yaoundé

Elle est imminente, l’ouverture du Bureau Afrique centrale de la Banque africaine d’import-export Afreximbank.

Les autorités camerounaises et le top management de l’institution panafricaine peaufinent les détails techniques de la signature de l’accord de siège, les éléments protocolaires en termes d’immunités et privilèges, puis le logement des services et du personnel.

La plupart de ces dossiers sont gérés entre la présidence de la République et le ministère des Relations extérieures. Afin d’offrir l’encadrement juridique et diplomatique pour un établissement en toute quiétude de l’institution.

Jusqu’ici, le Bureau d’Abidjan gérait les pays francophones d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale. Il se cantonnera désormais aux pays francophones d’Afrique de l’ouest et le Bureau de Yaoundé couvrira toute l’Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, RD Congo, Tchad). Avec un commerce régional en recul, passé de 3,9% en 2017 à 2% en 2018 (note de conjoncture commerciale de la Cemac), les pays de la sous-région fondent un certain espoir en matière d’amélioration de la logistique de commerce dans les opérations d’import – export.

Dans cette procédure d’octroi, le Cameroun a devancé la RDC, le Gabon et le Congo avaient fait acte de candidature. Les atouts structurels et conjoncturels de hub économique et commercial de la région ont joué en faveur de Yaoundé. C’est le 22 juin dernier que les actionnaires de la Banque ont pris leur décision lors des assemblées annuelles à Moscou.

Après l’installation du Bureau régional de la Banque africaine de développement, le Cameroun voit son image de marque renforcée avec l’arrivée d’Afreximbank.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *