Cemac: la stratégie anti-crise en évaluation

La quatrième session ordinaire du comité de pilotage du Programme des reformes économiques et financières de la sous-région se tient cette semaine à Douala.

La quatrième session ordinaire de l’institution spécialisée, en charge des reformes économies et financières de la sous-région se tient cette semaine dans la métropole économique camerounaise. Elle permettra d’adopter son budget de fonctionnement pour l’exercice 2018. 
Ouverture des travaux ce 29 janvier 2018 à Douala.  ©Intégration/Didier Ndengue

Prendre des mesures urgentes et adopter le programme de travail et le budget de fonctionnement pour l’année en cours. Voilà les objectifs que se sont fixés les participants à la quatrième session ordinaire du comité de pilotage (Copil) du Programme des reformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), qui se tiendra le 02 février 2018 à Douala.

Pour l’exercice 2017, le budget de fonctionnement de la structure s’élevait à 1 567 80 15 00 FCFA. Pour permettre à l’institution d’atteindre les missions qui lui sont assignées, le secrétariat permanent pense que la même enveloppe devrait être maintenue pour le compte de l’année en cours. Ces fonds sont puisés dans les ressources du Fonds de développement de la communauté (Fodec). Ils  contribuent à atteindre l’objectif du Pref-Cemac, qui est de « concevoir et de mettre en œuvre des actions rapides, vigoureuses et coordonnées, aussi bien au niveau national que sous-régional pour la stabilisation du cadre macroéconomique et une transformation structurelle et profonde des économies de la sous-région, afin d’en renforcer la résilience et de les placer sur le chemin de l’émergence ».

Plusieurs ministres et la quasi-totalité des chefs des institutions spécialisées des six pays de la Cemac sont annoncés aux travaux de la métropole économique camerounaise.

Mandat

Le Pref-Cemac a été mis sur pied en 2016 à Malabo, par les chefs d’Etat membres. Son rôle est d’apporter une réponse appropriée au choc subi par leurs Etats, suite à l’effondrement des prix des matières premières sur le marché international. Après avoir donc défini ses missions citées supra, le Copil avait également adopté la version finale de la matrice des actions du Pref-Cemac pour la période 2017-2021, qui constituera un cadre de reformes pour l’élaboration des programmes-pays que chacun des Etats membres devra négocier avec les institutions de Bretton-Woods.

La quatrième session ordinaire du Pref-Cemac sera précédée successivement par les réunions de la cellule de suivi de l’organisme, de son secrétariat technique  et des experts du groupe de travail sur l’approfondissement du marché financier de la Cemac. Il sera surtout question, au terme des travaux, de mettre en œuvre les décisions de la conférence des chefs d’Etat et des sessions du conseil des ministres, qui relèvent de la compétence de l’institution, du fonctionnement courant annuel du secrétariat technique et de l’organisation des réunions des divers statuaires.

Didier Ndengue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *