La feuille de route pour le roaming en Afrique centrale

La feuille de route pour la mise en place du roaming en Afrique centrale sera adoptée en mars 2019. En session extraordinaire du 6 au 7 août 2018 à Malabo (Guinée Équatoriale), la Conférence des régulateurs des télécommunications a fixé au 31 mars 2018 la date butoir de l’adoption de cette feuille de route.

La feuille de route pour la mise en place du roaming à moindre coût en Afrique centrale s’articulera autour des 3 points suivants : chaque régulateur national devra obtenir l’accord de son gouvernement pour la signature du Protocole d’accord relatif à la mise en œuvre du roaming. Les autorités de régulation devront signer les directives sur la réduction du coût de roaming lors de la prochaine session ordinaire de la Conférence des régulateurs de l’ARTAC qui se tiendra du 6 au 7 décembre 2018 en Guinée Équatoriale. Les régulateurs veillent à l’implémentation effective du roaming à moindre coût par les opérateurs des pays membres de l’ARTAC au plus tard le 31 mars 2019.

Instruments
L’adoption de cette feuille de route tient compte d’un certain nombre d’acquis : le manifeste SMART Africa, adopté le 29 octobre 2013 en marge du Sommet Transform Africa à Kigali au Rwanda; les conclusions de la 22e conférence de l’Union africaine des 30 et 31 janvier 2014 en Éthiopie à Addis-Abeba qui a vu l’adoption, par les Chefs d’État, du manifeste SMART Africa ; la recommandation N° 12/COPTAC/14, du 26 avril 2014 à Yaoundé au Cameroun, relative à la mise en place d’une politique sous régionale d’itinérance ; la réunion de Kigali du 18 avril 2016 au cours de laquelle les autorités de régulation nationale ont adopté un cadre régional dénommé «Réseau africain unique», en réponse aux décisions de la 3e réunion du Conseil d’administration SMART Africa tenue à Addis-Abeba, le 31 janvier 2016.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *