La feuille de route contre les catastrophes naturelles en Afrique centrale

Pour relever ces défis qui pèsent lourdement sur les ressources et l’économie de la région, la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) vient de réunir les 11 pays de la région en organisant le Forum Hydromet à Libreville.

Il en ressort trois grandes priorités : la mise en place rapide du Centre d’application et de prévision climatologique de l’Afrique centrale (CAPC-AC) et les moyens nécessaires à son fonctionnement ; le développement d’un mécanisme de coordination des projets hydrométéorologiques en Afrique centrale pour encourager le partage des meilleures pratiques et éviter les doublons ; obtenir de la part des partenaires au développement les financements nécessaires pour mettre en œuvre le projet de démonstration des prévisions des conditions météorologiques extrêmes (SWFDP) en Afrique centrale.

«Dans de nombreuses régions d’Afrique, les équipements Hydromet sont obsolètes et jusqu’à présent, les investissements pour améliorer ces services ont été faibles», souligne Marie-Chantal Mfoula, secrétaire générale adjointe chargée du Département de l’intégration physique, économique et monétaire à la CEEAC. «En modernisant nos services hydrométéorologiques, nos pays pourront avoir des informations essentielles sur les conditions météorologiques, hydrologiques et climatiques, afin de prévoir les catastrophes naturelles et de prendre des mesures préventives pour protéger les infrastructures publiques essentielles dans lesquelles nous avons investi», ajoute-t-elle.

À terme, les communautés locales pourront accéder en temps réel aux prévisions et aux outils météorologiques, notamment par le biais d’alertes à la radio ou sur leur téléphone portable. C’est un outil particulièrement précieux pour les pêcheurs et les agriculteurs. Cela permettra par exemple à un agriculteur de mieux planifier les dates de ses travaux agricoles et de s’organiser pour limiter les pertes, en cas d’annonce de sécheresse.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *