ENTREPRISEPANORAMA

Expositions à la hauteur des attentes des entreprises

Entre Branding, partage des documentations, et autres actes de communication, les exposants ont fort à faire pour mieux vendre leurs marques.

Le Salon International de l’Entreprise, la PME et du partenariat de Yaoundé (PROMOTE), donne à voir le savoir-faire des petites et moyennes entreprises. Depuis ce 17 février, elles sont nombreuses à avoir déjà pris leur quartier sur le au Palais des congrès de Yaoundé. À perte de vue, se déploient des pavillons et des stands, en bois pour d’aucuns et en chapiteaux pour d’autres. Tout ceci fait avec une mesure d’ingéniosité, pour marquer sa présence. En la matière les profils divergent. Certains se croisent sans toutefois annihiler la singularité propre à chaque entreprise. Et les domaines pour les lister sont nombreux: automobile, numérique, agroalimentaire, cosmétique, TIC, construction et bâtiments, industrie, mode et culture, restauration, agriculture, électroménager… Chacun entend se saisir de l’opportunité de cette grand-messe. A l’exemple de Baticam Sarl, une Pme camerounaise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des tôles. «Nos objectifs à PROMOTE, c’est de faire connaître notre entreprise qui est toute jeune, on a moins de 15 mois d’existence, de nouer des contacts pour nous améliorer et grandir», révèle Danielle Bessala, chargée de la communication de la structure.

PROMOTE se positionne aussi comme un temple de valorisation de la force du made in Cameroon. Le secteur de l’automobile en est honoré. Et pour y représenter au mieux les couleurs du pays, Sotrabus se taille la part du roi. Cette entreprise est désormais un inconditionnel du Salon d’affaires avec sa principale vedette le mini bus «Mikel». Ce produit assemblé au Cameroun assuren la navette sur le site de PROMOTE depuis plusieurs éditions. «Nous recevons uniquement le châssis et le moteur de la voiture. Le montage et le revêtement intérieur se font à Douala», renseigne un agent. «Il est question ici à Promote de pousser les camerounais à consommer les produits faits ici sur place» renchérit une hôtesse de la marque « M ».

La médecine traditionnelle prend aussi des repères au Palais des congrès. Dans son stand fait à base des feuilles d’arbres et de lianes, la hutte du Dr naturopathe Janette Akala constitue déjà une curiosité, quoiqu’encore en construction. La sexagénaire y présente principalement son produit phare «le medimezong». Une tisane d’aubergine, mélangée à d’autres plantes dont les vertus coulent de source. Elle formule plusieurs attentes pour sa 4e participation à ce Salon: «Chercher les partenaires qui font dans les plantes médicinales et fournir des matières premières et aussi commercialiser nos produits».

Joseph Ndzie Effa, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *