Expansion : Tradex investit l’Afrique centrale

La société pétrolière camerounaise, filiale de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) spécialisée dans le négoce, le soutage maritime et la distribution des produits pétroliers finis, prend progressivement pied en Afrique centrale.

Engagements contractés entre Tradex et la République de Guinée Équatoriale

Après le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad, l’entreprise est désormais autorisée à distribuer des produits pétroliers en Guinée Équatoriale. Un déploiement qui dément un peu plus l’idée de l’inexistence d’un marché commun dans la Cemac.
Le 17 décembre dernier, l’accord signé à Malabo entre le ministre équato-guinéen du Pétrole, Gabriel Mbaga Obiang Lima et le directeur général de Tradex, Jean Perrial Nyodog, octroie à l’entreprise camerounaise « l’autorisation de construire sur toute l’étendue de la Guinée Équatoriale, des stations-service en vue de commercialiser ses produits et leurs dérivés auprès des particuliers et industries locales ». Pour le top management du groupe Tradex, cet investissement permettra de créer 400 emplois au profit des Équato-Guinéens.

Environnement
L’entreprise a officiellement lancé ses activités en Guinée Équatoriale le 3 novembre 2015. En partenariat avec Luba Oil Terminal Equatorial Guinea (LOTEG), Tradex entreposait ses produits dans les installations de cette structure dans l’enceinte de Luba Free Port, et assurait de manière exclusive, l’approvisionnement des bâtiments se ravitaillant en produits pétroliers à Luba Free Port.

L’entreprise Tradex arrive dans un marché où le Français Total (présent depuis 1984) possède un quasi-monopole dans ce domaine. Au Cameroun, elle lui tutoie déjà ce leadership. En Centrafrique, elle est déjà tout aussi bien installée. La Guinée Équatoriale compte désormais trois entreprises chargées de la distribution et de la vente des produits pétroliers : Tradex, Total et la compagnie nationale GEPetrol.

 

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *