Eneo: L’expertise locale en ligne de mire

Signature de convention de partenariat entre Eneo-Cameroun et le Minefop. 

Entre le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, une convention a été signée ce 08 août 2018 à Douala. Le document matérialise l’attention portée sur les profils issus des centres de formations agréés.

«Le secteur électrique regorge de nouveaux défis : la production, l’amélioration de l’équilibre entre l’offre et la demande et la diversification des sources d’énergie. Eneo Cameroun axe son action sur la sécurité des équipements et des personnes : Il s’agit de sécuriser l’énergie électrique au Cameroun et la surcharge de l’équipement, améliorer l’accès à l’électricité et réduire les délais de branchement, de l’amélioration de la qualité de service en améliorant les équipements. La fraude et le vandalisme sont des fléaux qui nous interpellent».

Cette attitude de Joël Nana Kontchou lors de la signature de la convention de partenariat entre Eneo-Cameroun, la société qu’il dirige et le Ministère de la formation Professionnelle ce 08 Août 2018 à Douala traduit la nécessité et l’importance de cet accord pour relever les défis dont la société fait face. Pour améliorer l’offre de service, l’entreprise a besoin d’une main d’œuvre de qualité qualifiée et performante pour produire les résultats, créer une adéquation entre la formation et l’emploi. Dans le même sillage, Zacharie Perevet, Ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle fait remarquer que «en matière d’emploi, il y a d’abord l’entreprise car c‘est l’entreprise qui investit et qui crée l’emploi. Le rôle du ministère est de créer les conditions qui permettent à l’entreprise de s’installer et de s’épanouir».

Le cadre choisi pour le déroulement de cette cérémonie n’est pas anodin. Dans la même séance, pour faire suivre et mettre en musique la convention, un protocole d’entente spécifique a été paraphé entre le Directeur des ressources humaines d’Eneo-Cameroun et le directeur du centre de formation professionnelle d’Excellence de Douala. Ce protocole d’entente spécifique aura pour but la formation des formateurs et le renforcement des capacités des cadres d’Eneo Cameroun. Tout ceci dans le but de «camerouniser» l’entreprise Eneo-Cameroun qui «fait confiance aux jeunes camerounais. 99,99 % de camerounais y travaillent, en référence la jeune femme, directrice du barrage de Song-Loulou.

Cet accord sert de levier de notre stratégie et permettra d’atteindre l’objectif de formation à 80% pour un accroissement en qualité et en quantité de l’offre électrique. «Déjà Eneo-Cameroun accueille 23 stagiaires du Ceped» précise Joël Nana Kontchou. Il faut noter enfin que le centre de formation professionnelle d’Excellence de Douala a été inauguré le 16 Décembre 2016 par Philémon Yang, Premier Ministre et chef du gouvernement. Dirigé par Amadou Bello, il forme dans une vingtaine de filières dont l’esthétique, la coiffure, l’hôtellerie, la métallurgie, la chaudronnerie, la tuyauterie, etc.

Alain Biyong (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *