Elisabeth Huybens

La Représentation Cameroun de la Banque mondiale, que dirige cette Belge, vient de publier un rapport intitulé «Briser les obstacles au commerce agricole régional en Afrique centrale».

L’étude vise à soutenir les pays de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) dans leurs efforts pour diversifier leurs économies par une expansion du commerce agricole. Cette publication de la Banque mondiale apporte 4 grandes contributions : les pays de la Cemac peuvent inverser la tendance déficitaire des échanges extérieurs, réduire le prix des aliments et vaincre la pauvreté en stimulant le développement agricole régional ; le potentiel de la région n’est pas encore réalisé en raison surtout de la déconnexion des agriculteurs aux marchés, de la mauvaise qualité des infrastructures de marché et des coûts élevés des barrières non règlementaires sur les corridors sous régionaux ; améliorer les capacités managériales des producteurs, les infrastructures de conditionnements et éliminer les tracasseries le long des corridors de commerce aurait des retombées économiques substantielles profitables des deux côtés des frontières ; et pour cela le leadership politique et la collaboration intersectorielle sont déterminants pour rompre ce cercle vicieux et installer un cercle vertueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *