Éliminatoires Can 2023 : le Cameroun sur le fil de rasoir

Face aux Hirondelles du Burundi, les Lions Indomptables jouent leur va-tout ce 12 septembre à Garoua. Schémas et hypothèses autour d’une rencontre aux multiples enjeux.

Lions Indomptables, ça passe ou ça casse

Le match Cameroun-Burundi est très attendu par les fans des Lions Indomptables. En témoigne la ferveur qui s’est emparée de la ville de Garoua depuis l’arrivée de l’équipe nationale dans la Région du Nord Cameroun. Ceci s’est encore vérifié à travers le public venu nombreux aux séances d’entrainement au stade omnisport Roumdé Adjia qui va abriter le match qui s’apparente à une finale.

En effet, Vincent Aboubakar et ses coéquipiers doivent surmonter l’obstacle des Hirondelles. Pour cette dernière sortie des qualifications, aucune erreur n’est permise. Les deux équipes se tiennent dans un mouchoir de poche : quatre points chacune. Pour maximiser ses chances, le coach Rigobert Song a fait venir les joueurs à mesure de faire le travail. L’ensemble du groupe est disponible et en santé. Ceux qui occupaient l’infirmerie ont rejoint le terrain.

Tactique
Pour éviter le piège Burundais qui va certainement jouer dans sa moitié de terrain, Les Lions Indomptables vont devoir faire le jeu comme le préconisent plusieurs spécialistes. Selon Henri Manga, entraineur consultant à la CRTV, propose «de passer sur les côtés afin de contourner le bloc bas des Hirondelles». Pour alimenter la ligne d’attaque, il pense que les joueurs convoqués correspondent au profil d’une telle rencontre que ce soit Clinton Njié, Bryan Mbeumo, Karl Toko Ekambi, ou alors Vincent Aboubakar sont des «des joueurs capables de faire la différence balle au pied que ce soit en individuel ou en collectif», souligne le technicien Henri Manga sur les antennes du poste national, ce dimanche 10 septembre 2023.

Mais attention, les Lions doivent faire preuve de vigilance au plan défensif parce que les Burundais peuvent créer la surprise. Car l’ancien sélectionneur nationale du Burundi, Gilbert Kanyenkore, fait remarquer «qu’il est possible de battre le Cameroun». «Dans le football, indique-t-il, tout est possible, il suffit pour les Hirondelles de rester concentré durant le match». Car les poulains d’Etienne Ndayiragije (coach actuel) ont pu faire le résultat face à la Namibie, qui a donné du fil à retordre à l’équipe de Rigobert Song.

Scenarii
Aucun faux pas n’est envisageable pour la sélection nationale du Cameroun. Actuellement deuxième du groupe C (juste derrière la Namibie), l’équipe a une petite longueur d’avance sur le Burundi. Les Lions Indomptables n’ont encaissé que 3 buts ; contrairement à leur adversaire dont les filets ont bougé à quatre reprises. Un match nul de 0-0 arrange le Cameroun au détriment de son adversaire du jour. Autre scenario favorable aux Lions Indomptables, un match nul cette fois ci sur un score de 4-4 donne aux deux protagonistes les tickets de qualification au détriment de la Namibie.

En rappel pour cette phase qualificative pour la Coupe d’Afrique des Nations, seule la Guinée Équatoriale (prise comme pays de la Communauté économique de l’Afrique centrale, Cemac) a son ticket en poche. Par contre le Gabon, la République centrafricaine (RCA) sont éliminés depuis le week-end dernier. Battus respectivement sur un même score de 2-1 par la Mauritanie et le Ghana.

Olivier Mbessité, Joseph Ndzie Effa (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *