EEC : noces de perles pour la chorale de la paroisse de Melen

Pour marquer ses 30 ans, le chœur « Fils bien-aimé » organise une série d’activités, dont un concours de composition de chant.

Le thème sur lequel est adossé le concours de chant organisé par la chorale « Fils bien-aimé » de l’Eglise évangélique du Cameroun (EEC), paroisse de Melen, est puisé dans les Saintes écritures. Notamment dans le livre d’Esaie chapitre 32 verset 17 : « si tu veux la paix, travaille pour la justice ».

La compétition est ouverte à toutes les chorales EEC de la ville de Yaoundé, car, le chœur de « Fils bien-aimé » de Melen, « veut que la communauté chrétienne se dote d’hymnes qui incarnent les vertus de la justice et de la paix en tant que valeurs évangéliques ».

Ce concours de « composition hymnologique » a officiellement été lancé le 2 février 2019 et le dernier délai pour que les chorales envoient leur composition est fixé au 31 mai 2019. La célébration du trentenaire proprement dite se fait du 16 au 21 juillet.

La chorale « Fils bien-aimé » de Melen a été créée en mars 1989. La fête des 30 ans est, selon les organisateurs, une « occasion de regrouper les trois générations de choristes et membres d’honneur de la grande famille Fils bien-aimés pour des retrouvailles inédites ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *