«Économie numérique, les discours de l’action» : La compil-témoin d’une ambition présidentielle

Édité par le Minpostel, l’ouvrage est un recueil de 40 prises de paroles mues par une volonté de concrétisation de l’un des rêves du président Paul Biya, à savoir: généraliser l’usage des TIC au Cameroun.

Madame la ministre, chantre de l’économie numérique au Cameroun

Au Minpostel, le discours à la mode s’accompagne d’un cortège de référents destinés à faire de l’économie numérique un cheval de bataille. Depuis 2016, sous la supervision de Mme Minette Libom Li Likeng, tout un programme est mis en musique par une lignée de spécialistes de la question. Selon la ministre, cela se fait sur fond d’un double enjeu: celui de la création des emplois et de l’amélioration de la croissance économique.

Structure
Cela est consigné dans le volume I de «Économie numérique, les discours de l’action». Tout au long des 378 pages, c’est Mme Minette Libom Li Likeng qui parle. Elle parle et parle encore comme pour maintenir à incandescence la flamme allumée par le président Paul Biya. Le plan de l’ouvrage indique bien son caractère panoramique. Ce dernier achève de promener le lecteur dans une communication reformulant à plusieurs reprises le même énoncé. Méticuleusement calibrées et assorties d’indications événementielles, quelques phrases témoignent de la dimension à la fois synthétique et exhaustive du livre. Elles rappellent justement que, pour le gouvernement camerounais, l’économie numérique est incontournable dans la réalisation de son programme d’émergence en 2035. Un tel agencement participe au repérage des données les plus importantes.

L’on comprend alors pourquoi, à chacune de ses sorties publiques depuis 2016, Mme Minette Libom Li Likeng entend construire un événement en faveur d’une même thématique, en interpellant le secteur privé et la jeunesse. À l’endroit de ces deux acteurs, la ministre martèle qu’une nouvelle dynamique est mise en place par les pouvoirs publics. «Celle-ci, clame-t-elle, impose de nouveaux challenges aux administrations et aux entreprises… elle leur offre aussi de nouvelles opportunités en termes d’innovation, de création de valeur, de réduction du coût des infrastructures et de développement de marchés nouveaux». Tel est le viatique de l’ouvrage édité par le Minpostel.

Ledit viatique revêt davantage toute sa signification dans le plan stratégique élaboré par cette administration publique. Ce plan, renseignent plusieurs discours de Mme Minette Libom Li Likeng, vise la promotion de la culture numérique par la généralisation de l’usage des TIC sur toute l’étendue du territoire camerounais. Sur ce plan, il s’agit d’un pari forgé tout au long de ses prises de paroles publiques (10 en 2016, 7 en 2017, 20 en 2018 et 13 en 2019). Et à défaut de souffler dans les haut-parleurs, le volume I de «Économie numérique, les discours de l’action» fait la part belle à une thématique qui occupe grassement le tableau des ambitions gouvernementales. Il n’en fallait pas mieux, dira-t-on.

Ongoung Zong Bella

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *