Dr Richard Valery Mouzoko Kiboung

Le médecin Camerounais a été tué d’une balle le 19 avril 2019 lors d’une attaque armée perpétrée contre l’hôpital de Butembo ( Est de la République Démocratique du Congo), épicentre de l’épidémie d’Ebola. Agé de 42 ans, issu de la 29e promotion de la faculté de médecine de Yaoundé, l’épidémiologiste, originaire de Kiki (Mbam-et-Inoubou) a été atteint alors qu’il participait à une réunion du staff, rapporte l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avec laquelle le praticien travaillait dans le cadre de la lutte anti-Ebola.

Dans un tweet, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS rend hommage à la victime. «Nous sommes scandalisés par cette attaque: les professionnels de santé et les équipements sanitaires ne doivent jamais être des cibles», a-t-il écrit. Il dit retenir du disparu l’image d’un homme qui s’est mis en première ligne pour sauver les vies en République démocratique du Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *