Diversification économique : l’apport du numérique pour l’Afrique centrale

C’est la trame des travaux de la 5e session du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et d’experts qui se déroulera à Malabo (Guinée Équatoriale), du 23 au 27 septembre 2019.

Le thème retenu est intitulé «Transformations numériques et diversification économique en Afrique Centrale: enjeux, défis et opportunités». Le Bureau sous-régional pour l’Afrique centrale de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique vient convoquer ces assises.

Le Tchad est déjà en train de prendre de l’avance sur ce domaine, à travers l’incorporation des puces sur le bétail, afin de monitorer efficacement la production animale. La technologie appliquée à l’agriculture de seconde génération au Cameroun connaît des avancées aussi.

La rencontre de Malabo regroupera des hauts fonctionnaires, experts, inventeurs, innovateurs, chercheurs, représentants des institutions phares dans le domaine du développement, ainsi que des universitaires. Ils feront le bilan de santé de l’économie numérique en l’Afrique centrale, région du continent perçue comme celle qui enregistre la plus faible performance dans ce secteur.

Selon les chiffres du portail ICT-Eye (2017) de l’Union internationale des Télécommunications (UIT), l’Afrique centrale pratique les coûts les plus élevés de téléphonie mobile sur le continent (jusqu’à 0,08 dollar par seconde pour les appels mobile-mobile au Tchad et à Sao Tomé et Principe). Elle est également la région la plus faible en matière de performance. Le taux de pénétration de la téléphonie fixe haut débit est de 0,8% seulement, tandis que celui de la téléphonie mobile de haut débit représente 22,48%. Cependant, le niveau général de pénétration de l’internet est encourageant et s’élève à 48,6%, contre une moyenne mondiale de 62% ; la vitesse moyenne de transfert et de téléchargement en ligne est en deçà des 10 mégabytes par seconde.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *