Diplomatie de dialogue : Cameroun-CEEAC : le point de la coopération

Le Secrétaire général de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), son Excellence Ahmad Allam-mi a été reçu le 16 janvier 2020 en audience par le ministre camerounais des Relations extérieures, son Excellence Lejeune Mbella Mbella.

Le SG de la CEEAC (deuxième à partir de la gauche) au Minrex la semaine dernière

Au menu de l’entretien, la vie de l’institution sous – régionale après la 9ème session extraordinaire de la conférence des chefs d’État et de Gouvernement du 18 décembre 2019 à Libreville au Gabon et les modalités de mise œuvre des résolutions qui en découlent.

Le chef de la diplomatie camerounaise a d’emblée félicité le Secrétaire général de la CEEAC pour son implication personnelle dans la réussite de la tenue du dernier sommet des chefs d’Etat au cours duquel ont été adoptés et signés les textes importants sur la réforme institutionnelle de la CEEAC. Lejeune Mbella Mbella se réjouit également de l’aboutissement du processus de la réforme institutionnelle qui s’inscrit dans la démarche du processus de rationalisation des Communautés Économiques Régionales (CER) en cours. Magnifiant la bonne collaboration entre le Secrétariat général de la CEEAC et la République du Cameroun, le ministre camerounais des Relations extérieures n’oublie pas d’évoquer les dossiers importants qui constituent encore des goulots d’étranglement sur lesquels il faudra travailler d’arrache-pied: il s’agit entre autres de la Libre circulation des personnes, des biens et services et des Zones de Libre Echange régionale et continentale.

Prenant la parole à son tour, le Secrétaire général de la CEEAC inscrit sa visite sous deux préoccupations fondamentales: la première, informer son hôte de l’organisation par la CEEAC de deux ateliers à Yaoundé en l’occurrence l’atelier de formation des agents d’Elecam et l’atelier de renforcement des capacités et de sensibilisation des médias sur la prévention des conflits électoraux et la lutte contre le discours de haine en période électorale.

La deuxième préoccupation concerne la transmission au chef de la diplomatie camerounaise des originaux des documents issus de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement sur la réforme institutionnelle et les lettres de sollicitation des candidatures aux différents postes de la prochaine commission de la CEEAC.

L’ambassadeur Allam-mi a également rappelé les modalités de participation des différents candidats aux différents postes, telles qu’elles avaient été retenues par la Conférence des Chefs d’État.

Les questions de versement des cotisations statutaires par les États membres et de la vie des institutions liées à la CEEAC se sont invitées à l’entretien. Le Secrétaire général de la CEEAC a annoncé avoir apuré les arriérés de la CEEAC auprès du Comité de pilotage de la rationalisation des Communautés Économiques Régionales (COPIL-CER), auprès du Centre interrégional de Coordination de la Sécurité et de la sûreté maritimes (CIC) et auprès du Centre des Recherches d’Études Stratégiques et Maritimes de l’Afrique Centrale (CRESMAC).

S’agissant de la coopération entre la CEEAC et la CEDEAO, le Secrétaire général de la CEEAC a souhaité que celle-ci se renforce et que les activités prescrites au calendrier de ladite coopération soient organisées à la satisfaction des deux Communautés.
Le Secrétaire général de la CEEAC et le ministre camerounais des Relations extérieures ont fait le tour d’horizon des questions d’actualité régionale et continentale.

Source: CEEAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *