De nouveaux gestionnaires à la Caisse de retraite de la BEAC

Un vent de renouveau souffle à la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac).

 

Depuis une semaine déjà, Harvest Asset Management et Enko Capital se sont vu confier la gestion d’une partie des fonds de la Caisse de retraite du personnel de la Beac (CRBC). Selon une source au sein de l’institution monétaire, « Harvest Asset Management s’occupe des placements au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac ), tandis qu’Enko Capital intervient sur le marché financier et celui des capitaux de l’UEMOA en Afrique de l’Ouest ». Les deux sociétés de gestion sont dirigées par des Camerounais, respectivement Marc Kamgaing et les frères Nkontchou.

La Caisse de retraite est bel et bien un organisme de la Beac. Mais l’organe jouit d’une autonomie financière. Si l’on s’en tient aux textes relatifs à son fonctionnement, « ses ressources sont confiées en gestion contre rémunération sur la base de mandat, à des institutions spécialisées dans la gestion de portefeuilles d’actifs financiers ». C’est précisément le rôle que jouait depuis 2018 Wafa Gestion, une filiale du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank. Ce mandataire comptait également dans son capital Amundi Asset Management, la société chargée de la gestion de la plus importante part des fonds de retraite placés sur les marchés européens.

Autant dire que le défi s’annonce énorme pour les deux nouveaux gestionnaires de la CRBC et surtout pour Harvest Asset Management. Car pour ne pas lui faciliter la tâche, il se trouve, selon plusieurs experts, que « le marché financier en Afrique centrale manque de dynamisme, se caractérisant essentiellement par de faibles sorties des Etats sur le marché des titres publics ».

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!